/finance/business
Navigation

La C Series renommée A220: Une commande de 7 milliards $, quelques heures après le baptême

La C Series renommée A220: Une commande de 7 milliards $, quelques heures après le baptême
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le transporteur américain JetBlue a annoncé mardi qu’il fera l’acquisition de 60 avions A220-300 d’Airbus, l’ancien CS300 de Bombardier.

Avant rabais, la valeur de la commande s’élève à 5,4 milliards de dollars américains, soit plus de 7 milliards de dollars canadiens.

JetBlue devient ainsi la première compagnie à acheter des avions de la C Series après son passage dans le giron d’Airbus, officialisé au début du mois. Cette annonce, attendue depuis des mois, est survenue à peine quelques heures après que les appareils développés par Bombardier eurent été rebaptisés A220-100 et A220-300, à l’image du catalogue d’appareils d’Airbus.

Remplacement d’avions Embraer

Dans un communiqué, JetBlue a expliqué avoir l’intention de remplacer ses appareils du constructeur brésilien Embraer d’ici 2020 par ceux développés par Bombardier.

L’entreprise a expliqué avoir fait ce choix en se basant sur la « portée impressionnante » de l’A220-300 et sur son coût. « À l’approche de notre 20e anniversaire, le A220, combiné à nos A321 et nos A320, va nous permettre d’offrir la meilleure expérience à bord à nos clients et d’atteindre nos objectifs financiers à long terme, alors que nous poursuivrons notre croissance disciplinée », a fait valoir le PDG de JetBlue, Robin Hayes.

La C Series est officiellement passée aux mains d’Airbus le 1er juillet en vertu d’un partenariat annoncé l’automne dernier. Airbus détient aujourd’hui 50,01 % de la Société en commandite Avions C Series, tandis que Bombardier et Investissement Québec conservent respectivement 34 % et 16 % du programme.

De passage à Mirabel la semaine dernière, les dirigeants d’Airbus avaient laissé entendre qu’ils souhaitent que les travailleurs de Bombardier accroissent leur productivité.

– Avec la collaboration de Sylvain Larocque