/opinion/blogs
Navigation

Mon fantôme d’amour

Mon fantôme d’amour

Coup d'oeil sur cet article

Après un festival de jazz pour le moins mouvementé, la musique classique reprend ses droits. De Forget à Orford, et de Lanaudière aux concerts populaires de Montréal, l’offre est spectaculaire, sans que toutefois cela ne ruine votre portefeuille. Des jeunes qui essaient, tentent le coup et plus encore, se lancent dans une grosse production valent notre admiration. Le vendredi 13 et samedi 14 juillet à 20 h, l’Orchestre de la Francophonie sous la direction du jeune chef Jean-Philippe Tremblay

>

présentera au Monument-National : Le fantôme de l’opéra.  

Ce grand classique qui se décline depuis sous la forme de comédie musicale, théâtre et opéra sera présenté en version-concert et en français !


Avec la soprano colorature Natalie Choquette

 

Pour donner un coup de pouce à cette aventure qui comprendra 60 musiciens et 18 interprètes, c’est la brillante Natalie Choquette qui interprétera le rôle de Carlotta, tandis que le baryton Hugo Laporte deviendra le fantôme,  et la jeune soprano Anne—Marie Suire, la convoitée du maître des lieux. Pépinière de jeunes talents, l’orchestre de la Francophonie risque de nous surprendre .