/news/currentevents
Navigation

Hydro-Québec ferme le lien de la centrale de La Gabelle pour une période indéterminée

Hydro-Québec ferme le lien de la centrale de La Gabelle pour une période indéterminée
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Un incident survenu en fin d'après-midi mercredi force Hydro-Québec à fermer pour une période indéterminée – et peut-être définitivement – le lien interrives entre Saint-Étienne-des-Grès et Notre-Dame-du-Mont-Carmel via la centrale de La Gabelle.

Un employé de la société d'État qui terminait son quart de travail a été fauché par un automobiliste qui tentait de forcer le passage. Le conducteur a décidé de couper la file d'attente et de passer avant que la barrière ne s'abaisse devant lui alors que le feu était au rouge. Le travailleur d'Hydro qui quittait le barrage à pied a tenté de s'interposer.

Il a été fauché à la hauteur des jambes et s'est retrouvé sur le capot de la voiture. Il a dû être transporté à l'hôpital. La Sûreté du Québec a identifié le conducteur. On ignore si des accusations seront portées.

«Je vous dirais que ce qu'on vise, ce qu'on va faire dans les prochains jours, c'est d'analyser toutes les possibilités qui s'offrent à nous pour assurer la sécurité des gens», a indiqué Denis Bérubé, gestionnaire de la centrale La Gabelle.

L'interdiction définitive de passer sur le barrage fait partie des scénarios.

Depuis l'ouverture du lien interrives en 2000, Hydro-Québec avait maintes fois ajouté des dispositifs de sécurité pour décourager les abus d'automobilistes, notamment des barrières, des feux de circulation, des agents de sécurité, des patrouilles et des escortes.