/entertainment/shows
Navigation

Vente des billets Paul McCartney: Complet à Montréal, encore quelques billets à Québec

Les places pour les concerts de Paul McCartney se sont envolées rapidement vendredi matin

Paul McCartney, lors de son dernier concert à Québec, sur les plaines d’Abraham, le 23 juillet 2013.
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés Paul McCartney, lors de son dernier concert à Québec, sur les plaines d’Abraham, le 23 juillet 2013.

Coup d'oeil sur cet article

À 76 ans, l’ex-Beatle Paul McCartney demeure un des favoris des amateurs de musique québécois.

Les billets pour ses concerts au Centre Vidéotron de Québec, le 17 septembre, et au Centre Bell de Montréal, le 20 septembre, se sont envolés à la vitesse de l’éclair, vendredi matin, lors de la vente destinée au grand public.

Deux minutes après le début de la vente, à 10 h, il était déjà impossible de se procurer des places par paire. Ni à Québec ni à Montréal.

Pas de supplémentaires

Une représentante d’evenko a, par la suite, confirmé au Journal que tous les billets pour l’escale montréalaise de la portion canadienne de la tournée Freshen Up avaient été vendus et qu’il n’y aura pas de supplémentaire.

À Québec, plus tard durant la journée de vendredi, environ 200 billets étaient disponibles, selon le plan de salle, principalement dans les sections situées sur le côté ou légèrement derrière la scène.

Un nombre non divulgué de billets avait été vendu, plus tôt cette semaine, lors des préventes tenues en marge de la mise en vente officielle de samedi matin.

Comme c’est la coutume, les malchanceux devront se tourner vers les sites de revente et payer le gros prix.

À la belle étoile

Des fans ont décidé d’utiliser la bonne vieille méthode et se sont présentés directement à la billetterie du Centre Vidéotron, vendredi matin, dans l’espoir d’avoir une place pour le retour de Sir Paul dans la capitale, cinq ans après son dernier concert sur les plaines d’Abraham.

Jacqueline Dufour n’a pris aucune chance. Elle est arrivée au Centre Vidéotron, jeudi, en début de soirée, et a dormi à la belle étoile devant l’entrée de la billetterie. Comme dans le temps.

Sa patience a été récompensée. « J’ai réussi. Je suis dans le 109. Ils m’ont dit que c’était des bons billets. C’est 278 $ chacun. C’est de l’argent, mais je sais que ça va être la dernière fois que je vais le voir. Je n’ai pas dormi, je suis assez excitée ! Je suis vraiment contente d’avoir attendu », a-t-elle raconté au Journal.

— Avec la collaboration de Jean-François Racine.