/weekend
Navigation

Des artistes courageux

Coup d'oeil sur cet article

Chanter du Céline Dion demande du courage. Chanter du Céline Dion avec 250 choristes et 60 musiciens classiques sous la direction du chef d’orchestre Charles Barbeau, « ça prend des couilles », s’exclame Gregory Charles, le concepteur de Céline symphonique, un concert spécial qui réunira Marc Hervieux, Marie-Ève Janvier, Johanne Blouin et Kim Richardson au Festival de Lanaudière, samedi prochain.

« Personne ne peut chanter comme Céline, poursuit le touche-à-tout. Parce que c’est une chanteuse unique. C’est une paire d’oreilles unique. C’est une musicalité unique. Je trouve les artistes extrêmement généreux et courageux d’avoir accepté notre invitation. »

Gregory Charles désirait monter un concert symphonique articulé autour des chansons de Céline Dion depuis plusieurs années. Pour l’avoir accompagnée en tournée mondiale en 1998 et 1999 comme pianiste et choriste, le multi-instrumentiste connaissait le potentiel symphonique du répertoire de l’étoile de Las Vegas.

« Je connais le répertoire de Céline par cœur, soutient Gregory Charles. Notre relation remonte aux années 1980. J’ai fait les back vocals sur Une colombe et Tellement j’ai d’amour pour toi. »

Une occasion parfaite

Au départ, c’est avec Céline Dion elle-même que Gregory Charles souhaitait donner vie au rendez-

vous symphonique, mais puisqu’elle est constamment en concert (elle donne présentement une série de spectacles en Asie), le bourreau de travail a décidé de recourir aux services de différents interprètes.

« C’était l’occasion parfaite. Céline vient de Charlemagne. C’est une Lanaudoise. Elle fête son 50e anniversaire cette année. C’est mon 50e à moi aussi. Il y avait plein de raisons pour présenter le concert cette année. Je n’avais pas envie de laisser le train passer. »

Parmi les chansons qui seront entendues le week-end prochain, signalons My Heart Will Go On, All By Myself et I Surrender. Les succès anglophones Because You Loved Me et It’s All Coming Back To Me Now seront repris par Kim Richardson. Je t’aime encore a été confiée à Johanne Blouin, et S’il suffisait d’aimer sera chantée par Marie-Ève Janvier. Pour leur part, Marc Hervieux poussera la note sur The Power of Love, et Alexandre Da Costa jouera du violon sur Ce n’était qu’un rêve.


Le Festival international de Lanaudière présente Céline symphonique à l’amphithéâtre Fernand-Lindsay, à Joliette le samedi 21 juillet à 20 h.

 

Top Céline

Nous avons demandé aux artistes du spectacle Céline symphonique de révéler leur chanson préférée de Céline Dion. Nous avons vite réalisé qu’une chanson, ce n’est parfois pas assez...


Marie-Ève Janvier

Photo courtoisie

« C’est une question difficile parce qu’il y en a plusieurs... J’aime beaucoup S’il suffisait d’aimer.

C’est l’une des premières chansons que j’ai apprises­­­. Mais ma préférée, c’est On s’est aimé à cause. Parce qu’elle me remplit de fierté pour mon chum (Jean-François Breau), qui l’a écrite avec Marc Dupré. J’ai vu Céline l’enregistrer à New York. C’est un moment personnel et professionnel que je n’oublierai jamais. On l’a aussi reprise sur notre album Donner pour donner, parce qu’elle représente bien le couple qu’on est devenus. On s’est aimés à cause de beaucoup de choses au début, mais plus le temps avance, plus on s’aime malgré tout ce qui s’est passé. C’est une chanson d’amour pour des couples qui ont traversé beaucoup de choses. Ce qui est notre cas après 14 ans. »


Alexandre Da Costa

Photo courtoisie

« Tellement facile comme question ! My Heart Will Go On du film Titanic. Je venais d’avoir 18 ans. J’arrivais en Espagne pour y étudier, et j’ai dû aller voir le film 5 fois au cinéma à Madrid. J’étais aussi très, très fier de dire à mes nouveaux amis que Céline était québécoise comme moi ! »


Kim Richardson

Photo courtoisie

« Vole. J’étais présente à l’un des concerts de Céline au Centre Molson à l’époque. Elle a chanté cette chanson sur scène à sa nièce Karine (qui est finalement décédée de la fibrose kystique en 1995). Ce fut le moment le plus touchant du spectacle et cela m’a émue aux larmes. »


Gregory Charles

Photo courtoisie

« Je n’ai pas une chanson, mais cinq. Je t’aime encore, une des grandes chansons françaises des 75 dernières années. Because You Loved Me, une vraie chanson d’amour heureux ; To Love You More, un énorme succès en Asie que j’ai adoré jouer avec Céline en tournée ; I Surrender, qui provoque des émotions presque spirituelles ; et Tellement j’ai d’amour pour toi, parce que le “toi” peut être “ta blonde”, “ta maman”, “ton enfant”, “ta grand-mère”, “ta job”... »