/weekend
Navigation

Rattrapage télé des vacances

Coup d'oeil sur cet article

Vous avez eu du mal à suivre l’actualité télé avec le lot de séries qui débarquent dans notre téléviseur ? Question de rattraper ce qui a fait jaser, voici quelques suggestions à ajouter à la liste des vacances.

Trop

Photo courtoisie, Radio-Canada

Cette charmante série aborde la relation entre deux sœurs, l’une, Isabelle (Evelyne Brochu), un peu tourmentée, plutôt insécure et moyennement fonceuse, et l’autre, Anaïs (Virginie Fortin), bipolaire. Si la première veille en quelque sorte sur la seconde, cette dernière décoince et pousse un peu sa sœur à atteindre certains objectifs. Une 2e saison est actuellement disponible sur Tou.tv Extra

Demain des hommes

Photo courtoisie, Radio-Canada

Le hockey est le rêve de bien des garçons. Cette excellente série montre la réalité souvent difficile des jeunes évoluant dans les ligues juniors qui doivent se battre pour être repérés par la Ligue nationale. On y suit les Draveurs de Montferrand, leur coach excessif, l’assistant coach ancien joueur de la LNH, le meilleur compteur fendant, celui poussé par ses parents, celui qui doit joindre les deux bouts en tant que jeune père, le bagarreur venu d’un milieu défavorisé et celui qui est toujours sur le party. De beaux personnages secondaires évoluent autour de l’équipe pour dresser un portrait humain qui montre l’importance de l’équipe dans la fierté de la ville. Sur Tou.tv Extra

Victor Lessard

Photo courtoisie, TVA

La première saison de cette série policière nous avait emmenés dans l’univers tordu d’un tueur en série aux pratiques archaïques. On plantait aussi des éléments intéressants pour découvrir toute la profondeur du personnage de Victor Lessard (Patrice Robitaille). La seconde saison, disponible sur le Club illico, fait aussi froid dans le dos et résonne par l’actualité de son intrigue. On en apprend aussi un peu plus sur les causes de la vulnérabilité de l’enquêteur. Une excellente adaptation des romans de Martin Michaud.

Fugueuse

Photo courtoisie, Marlène Gélineau Payette

C’est de loin la série qui a suscité le plus d’intérêt cet hiver. On y aborde avec justesse le recrutement des filles et le réseau de prostitution qui ne règne pas que dans la rue. On y découvre aussi une excellente actrice, Ludivine Reding, qui a endossé le personnage de Fanny avec beaucoup d’affection et sans jugement. Fanny est une ado brillante qui a soif d’émancipation et qui se laisse mener par ses émotions. Le hic c’est qu’elle craque pour le mauvais gars, qui lui fait miroiter une vie de rêve, ce qui n’est pas le cas. À voir sur le Club illico.

District 31

Photo courtoisie, Radio-Canada

Le succès de District 31 est phénoménal. Plus de 1,2 million de téléspectateurs ont regardé en direct quotidiennement les intrigues qui ont occupé et bouleversé le poste 31. Malgré la mort de son personnage principal en début de saison 2, la série a su se renouveler et offrir des personnages intrigants et des situations qui frôlent très souvent le réalisme de l’actualité. Ça fait 240 épisodes à regarder sur Tou.tv si vous n’étiez pas au rendez-vous !

Suits

Photo courtoisie, USA Network

De qui avons-nous parlé le plus depuis le début de 2018 ? De Meghan Markle. Si tout le monde la connaît désormais, combien l’ont suivie dans la série qui l’a d’abord rendue populaire, Suits ? Elle y incarnait (elle a dû laisser la série au terme de la 7e saison pour ses engagements royaux) Rachel Zane, une assistante juridique qui rêve d’une place d’avocate dans la firme où elle travaille et où règnent compétition et mensonges. Alors que la 8e saison débute dans quelques jours aux États-Unis, les autres peuvent être suivies à Addiktv ou sur Illico et Netflix.

Big Little Lies

Photo courtoisie, HBO

On parle beaucoup de Jean-Marc Vallée, réalisateur québécois qui mène sa carrière à la fois ici et aux États-Unis. L’année dernière, il donnait naissance à Big Little Lies, qui s’est vue récompensée de nombreuses fois. C’est donc la série de 2017-2018. On y raconte le quotidien de trois femmes, une plutôt troublée et les deux autres dont l’existence semble parfaite. Un événement tragique viendra bousculer le calme de la petite ville de la côte ouest. La série est actuellement présentée sur Super Écran, Illico ou HBO (si abonné) et Crave TV.

Glow

Photo courtoisie, Netflix

Parlant d’années 80, Netflix propose aussi une série assez divertissante dont la 2e saison vient de débarquer, Glow. On y suit une actrice au chômage qui décroche un rôle plutôt atypique : lutteuse. La ligue de lutteuses colorées se retrouve vedette d’un soap à succès. Des femmes qui ont du caractère, prises parfois entre leur réalité et la fiction.

Atlanta

Photo courtoisie, Netflix

Atlanta a aussi eu droit à son lot de prix depuis sa création. Le tournage d’une 3e saison vient d’être confirmé par la chaîne FX. La comédie dramatique met en scène deux cousins, dont l’un est plutôt cassé, qui œuvrent dans le milieu de la musique rap et qui tentent de s’affranchir et de subvenir aux besoins de leurs familles. Sur Netflix, toujours.

Safe

Photo courtoisie, Netflix

Michael C. Hall a incarné David dans Six Feet Under, puis le fameux et inquiétant Dexter dans la série du même nom. On le retrouve sur Netflix dans la peau d’un veuf qui fait tout pour assurer la sécurité de ses filles dans un patelin qui semble cossu, mais qui cache des événements sordides. Il devient donc difficile de faire confiance à qui que ce soit.

Love

Photo courtoisie, Netflix

J’aurais pu vous proposer des séries lourdes qui ébranlent nos valeurs, mais étant donné que c’est la saison estivale, j’y vais avec une comédie, sur Netflix, de Judd Apatow beaucoup plus légère : Love. Avec l’humour juvénile qu’on lui connaît, on accompagne deux trentenaires dans le début de leur relation plus ou moins compliquée à la suite de ruptures difficiles. C’est savoureux et on ne se casse pas la tête !

Unbreakable Kimmy Schmidt

Photo courtoisie, Netflix

J’aime beaucoup ce que propose Tina Fey et elle est la créatrice de cette comédie dont la trame de base est des plus originales. On y suit une femme dans la vingtaine qui, après avoir été retenue par un gourou dans un bunker pendant 15 ans, débarque à New York pour oublier son passé et refaire sa vie. Kimmy est pleine de candeur, donnant des scènes assez réjouissantes. La 4e saison vient de commencer sur Netflix.

Stranger Things

Photo courtoisie, Netflix

Si vous avez des ados ou préados dans votre entourage, ils attendent sans doute la 3e saison de Stranger Things, qui est devenu un véritable phénomène populaire. La série, disponible sur Netflix, évoque d’abord des phénomènes paranormaux observés par un groupe de jeunes dont un des leurs a mystérieusement disparu. Parallèlement, un laboratoire s’est installé dans la ville et semble mener des opérations étranges. Les deux saisons regorgent de clins d’œil aux films et séries des années 80.