/sports/football
Navigation

La retraite de la NFL pour le Québécois Mehdi Abdesmad

Après un passage chez les Titans et les Buccaneers, le footballeur de Laval tire sa révérence

Mehdi Abdesmad avait été embauché par les Titans du Tennessee au printemps 2016. Il a ensuite été retranché du camp d’entraînement de l’équipe l’été dernier.
Photo d’archives Mehdi Abdesmad avait été embauché par les Titans du Tennessee au printemps 2016. Il a ensuite été retranché du camp d’entraînement de l’équipe l’été dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois ayant atteint la NFL sont une denrée rare et il y en aura officiellement un de moins parmi les joueurs actifs la saison prochaine. Mehdi Abdesmad, de Laval, a annoncé sa retraite lundi après son passage chez les Titans du Tennessee et les Buccaneers de Tampa Bay.

«C’est un rêve de jeunesse que j’avais et je peux dire que j’ai réussi à le réaliser. Les efforts et les sacrifices que j’ai investis dans ce rêve, je ne les regrette pas. Je ne peux que remercier ma mère et mes proches, qui m’ont permis d’atteindre mes objectifs», a confié le joueur de ligne défensive lors d’un entretien avec Le Journal, lundi.

Abdesmad, qui a fait ses classes avec les Loups de l’école Curé-Antoine-Labelle, puis avec les Spartiates du Vieux-Montréal avant de faire le saut dans la NCAA à Boston College, avait été embauché par les Titans comme agent libre en 2016.

À sa première saison, il a été en uniforme pendant deux matchs en fin de campagne. L’été dernier, il a été retranché du camp d’entraînement des Titans avant que les Buccaneers l’embauchent pour leur dernier match préparatoire. Il a été libéré après coup.

Autres options

Sans équipe durant toute la saison dernière, Abdesmad a poursuivi ses études. Dans moins d’un mois, il décrochera sa maîtrise et occupe déjà un emploi de coordonnateur à la production chez Ubisoft.

L’attrait de la retraite du football l’a gagné, non pas parce qu’il n’avait plus d’options sur le terrain.

«Dans la NFL, j’étais sur la liste d’une vingtaine d’équipes. Les Giants m’ont même appelé il y a un mois, mais dans ma tête, c’était déjà fini», a révélé le gaillard de 6 pi 6 po, âgé de 26 ans.

«C’est dur de prendre une telle décision, mais j’avais d’autres buts dans la vie. J’ai la chance de sortir du football en un morceau. Physiquement ça allait très bien, mais sur la ligne défensive, tu vis du contact à tous les jeux. Ça aurait été quoi dans cinq ans, dans 10 ans? Je ne voulais pas en arriver là. Pour moi, c’était le temps de passer à la prochaine étape», a-t-il poursuivi.

Une école à son nom

Même si les options dans la NFL semblaient encore présentes, Abdesmad ne ressentait plus le désir de vivre l’incertitude reliée à l’acquisition d’un poste.

«La NFL est une business et je ne voulais pas passer d’un camp à l’autre. J’ai vécu mon moment dans la ligue et peu de gens peuvent en dire autant», a-t-il expliqué en spécifiant que la LCF (le Rouge et Noir d’Ottawa détenait ses droits) n’a jamais été une option.

Même s’il met un terme à sa carrière de joueur, Abdesmad ne tourne pas le dos au football pour autant. Depuis peu, il dirige une école à son nom dans la région de Montréal.

«J’aide les jeunes à se perfectionner et comme j’ai des contacts aux États-Unis, je peux les amener à passer par les mêmes étapes que moi. J’essaie d’être un mentor et de les amener au bout de leurs rêves.»