/entertainment/music
Navigation

Québec Issime prend des couleurs autochtones

La culture locale s’intègre dans l’harmonie au spectacle «De Céline Dion à La Bolduc»

Coup d'oeil sur cet article

Quand le producteur de Québec Issime a été approché pour présenter un spectacle à Wendake, il a voulu embrasser la culture locale. Résultat : un chanteur issu du village huron-wendat et des chants traditionnels autochtones ont été intégrés au spectacle De Céline Dion à La Bolduc.

À l’heure où le concept d’appropriation culturelle soulève les passions au Québec, la première médiatique du spectacle de Québec Issime, mercredi soir, s’est déroulée sans la moindre trace de controverse dans l’amphithéâtre extérieur de Wendake, bondé pour l’occasion.

Au contraire, Blancs et Autochtones partageaient la scène et les estrades dans l’harmonie.

Pour le producteur Robert Doré, qui dit ne pas avoir suivi la controverse entourant le spectacle SLAĀV, de Robert Lepage, il était clair que De Céline Dion à La Bolduc devait prendre une couleur locale en s’installant à Wendake.

« Pour y arriver, ça nous prenait une expertise que nous n’avions pas. On nous a reférés à Andrée Levesque-Sioui, une chanteuse wendate. Elle est devenue une référence en matière de succès amérindiens qu’on voulait ajouter au spectacle », a raconté le producteur, avant le début de la représentation de mercredi soir.

Ani couni

Par la suite, le chanteur Samuel Shukapesh Savard a été embauché après une série d’auditions. On a d’ailleurs pu le voir à l’œuvre, mercredi, et le jeune homme semble s’être intégré à merveille à la troupe. Il a notamment offert une surprenante version de Tu me tueras, de Dan Bigras.

Consulter les gens de Wendake a permis d’éviter de commettre des impairs, indique M. Doré, qui donne en exemple le choix d’inclure la célèbre Ani couni au répertoire de la production.

« Quand ç’a été fait par une chanteuse sexy, c’était une insulte pour eux parce que c’est une prière. Nous, en sachant ça, on lui a redonné ses lettres de noblesse. »

En tout, sept chansons issues du répertoire des Premières Nations côtoient les plus grands succès d’hier à aujourd’hui de la chanson québécoise dans ce spectacle dynamique, mettant en scène une vingtaine de chanteurs, danseurs et musiciens.


► De Céline Dion à La Bolduc sera présenté jusqu’au 1er septembre à l’amphithéâtre du Carrefour artistique de Wendake.