/news/politics
Navigation

Amendes salées pour des pancartes préélectorales

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec demande à ce que les affiches préélectorales installées par six syndicats soient retirées dans la circonscription de Taschereau. Dans le cas contraire, la coalition syndicale devra payer très cher les conséquences.

La Ville précise, par le biais d’un communiqué émis jeudi, que ces affiches anti-PLQ-CAQ contreviennent à un règlement d’urbanisme qui interdit l’affichage de nature politique ou partisane hors période électorale.

Selon David O’Brien, porte-parole de la Ville de Québec, la coalition aura quelques jours pour retirer ses pancartes, après quoi, il en coûtera 2 000$ pour chaque affiche par jour

Une représentante de la coalition a fait savoir à TVA Nouvelles que les syndicats vont entrer en communication avec la Ville afin de bien comprendre le règlement. Aucune décision n’a encore été prise quant au retrait des pancartes.

Les affiches ont également été positionnées dans trois autres secteurs de la province, soit Roberval, Saint-Jérôme et Pointe-aux-Trembles.