/finance/business
Navigation

Le centre commercial Fleur de Lys vendu pour 60 M$

Les acheteurs ont payé beaucoup moins cher que l’évaluation municipale

Trudel Alliance a payé 60 M$ pour acquérir le centre commercial Fleur de Lys, 30 M$ de moins que sa valeur foncière estimée.
Photo Stevens LeBlanc Trudel Alliance a payé 60 M$ pour acquérir le centre commercial Fleur de Lys, 30 M$ de moins que sa valeur foncière estimée.

Coup d'oeil sur cet article

Les nouveaux propriétaires du centre commercial Fleur de Lys ont allongé 60 millions $ pour mettre la main sur le vaste complexe du secteur Vanier.

Les documents de vente obtenus vendredi par Le Journal indiquent que l’entreprise Trudel Alliance a payé 30 millions $ de moins que sa valeur foncière estimée pour acquérir le centre commercial qui appartenait au fonds d’investissement KingSett Capital.

Trudel Alliance a payé 60 M$ pour acquérir le centre commercial Fleur de Lys, 30 M$ de moins que sa valeur foncière estimée.
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

La transaction annoncée la semaine dernière par Le Journal ne faisait pas état du montant payé par les promoteurs William et Jonathan Trudel.

Au rôle foncier de la Ville de Québec, l’immeuble et le terrain du centre commercial Fleur de Lys sont évalués à près de 90 millions $.

Or, la fermeture de nombreux commerces au cours des derniers mois – on peut penser à la faillite du détaillant Sears et au départ de La Baie D’Hudson – aurait fait baisser la valeur du centre commercial de 2,5 millions de pieds carrés.

Renaissance du secteur

Le promoteur Trudel Alliance parle déjà de relancer le centre commercial.

À proximité du Centre Vidéotron, du Centre de Foire et bientôt du Grand Marché de Québec, le centre commercial fera partie de la renaissance du secteur, selon les promoteurs.

Les nouveaux acquéreurs de Fleur de Lys ont annoncé jeudi la tenue de consultations publiques autant avec les commerçants de l’endroit qu’avec les clients pour obtenir le point de vue de la population sur l’avenir du pôle commercial.

« Il y a une réflexion profonde qui doit se faire sur l’utilisation de grandes superficies. Les autres usages possibles tournent autour de bureaux, de nouveaux commerces, de restaurants, d’hôtellerie et de résidentiel. Maintenant, on veut prendre le temps de faire la consultation pour arriver au meilleur résultat possible », a expliqué jeudi au Journal le président de Trudel Alliance, William Trudel.

Rencontre

Des rencontres avec les commerçants seront tenues dès septembre pour connaître leurs besoins.

Une consultation avec la « communauté environnante » du centre d’achat se tiendra ensuite jusqu’au mois de décembre pour que les clients et voisins de Fleur de Lys puissent « faire part de leurs ambitions pour leur quartier ».

Un local sera aménagé à cette fin dans le centre d’achats, assure-t-on.

– Avec la collaboration de Pierre-Paul Biron