/news/transports
Navigation

Un été compliqué pour les résidents autour de Turcot

Des vacanciers doivent aussi adapter leur trajet pour éviter les entraves

La circulation était dense samedi sur l’autoroute 15.
Photos Agence QMI, Marc Alain Trudeau La circulation était dense samedi sur l’autoroute 15.

Coup d'oeil sur cet article

Les entraves dans le secteur de l’échangeur Turcot et sur l’autoroute 15 pendant les fins de semaine de l’été compliquent la vie des automobilistes et des résidents des quartiers avoisinants qui doivent adapter leurs déplacements.

« C’est comme ça chaque week-end, convenait samedi Dereck Boychok, un automobiliste habitant le secteur autour du marché Atwater. Il y a beaucoup de monde et il n’y a pas vraiment de détour qu’on peut faire... Il y a une rue juste en face du marché Atwater, je la prends souvent au lieu d’utiliser les grandes rues. »

« Oui, avec les fermetures sur l’autoroute, je le sens très bien, parce que j’habite dans le coin, affirme lui aussi Minh Le. Dès le matin, c’est impossible d’aller vers l’est. Si vous avez quelque chose à faire, il faut aller vers l’ouest et trouver un détour ».

Le trafic engorge déjà Montréal tous les week-ends depuis le début de l’été, mais l’ancien chroniqueur à la circulation de la station CJAD Rick Leckner croit que les automobilistes n’ont encore rien vu. La congestion pourrait empirer à la rentrée, au moment où tous les vacanciers seront de retour sur l’île.

Le bordel

« Ce sera le bordel. C’est pire cette année, parce que l’entrave qu’on vit actuellement est la plus importante depuis le début des travaux sur Turcot il y a 2-3 ans », anticipe M. Leckner.

Chroniqueur à Radio-Circulation 730, Patrick Evans estime pour sa part que la situation n’est pas nécessairement pire que les autres années, mais elle perdure depuis le début de l’été.

« Les entraves ne font que changer de place d’année en année. En ce moment, c’est pas mal le même scénario qu’au cours des dernières fins de semaine », constate-t-il.

Les entraves de la fin de semaine se font non seulement sentir chez les résidents du Sud-Ouest, mais également chez les vacanciers.

Pendant les deux prochaines semaines, au moins 152 000 travailleurs de la construction prendront la route des vacances. Plusieurs emprunteront l’autoroute 15, notamment vers les Laurentides.

Détour à prévoir

André-Nicolas Poupart comptait utiliser l’A13 pour éviter le trafic.
Photo Laurence Houde-Roy
André-Nicolas Poupart comptait utiliser l’A13 pour éviter le trafic.

André-Nicolas Poupart comptait d’ailleurs faire un détour, samedi, pour aller emprunter l’autoroute 13, plutôt que l’autoroute 15, afin de se rendre dans les Laurentides pour un séjour de camping.

« Un détour de 20 minutes pour éviter un 45 minutes de trafic », dit-il.

M. Evans rappelle l’importance de prévoir ses déplacements, surtout la fin de semaine. « Sinon, ce serait comme partir à la plage et ne pas regarder les prévisions météo », illustre-t-il.