/news/politics
Navigation

Reportage de Radio-Canada: Gaétan Barrette blanchi par la commissaire à l'éthique

Periode des questions
Photo d'archives Simon Clark Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, est blanchi d'une enquête de la commissaire à l'éthique et à la déontologie qui avait été déclenchée à la suite d'un reportage de l'équipe d'Enquête de Radio-Canada.

Le 1er mars 2018, la journaliste Madeleine Roy laissait entendre que Gaétan Barrette pouvait avoir mis un frein à un projet de pédiatrie parce qu'il se trouvait dans la circonscription de Taillon, que représente son adversaire péquiste Diane Lamarre.

Dans son rapport obtenu par TVA Nouvelles, la commissaire Ariane Mignolet écrit : «Je ne peux, sur la base d'un seul témoignage contraire à tous les autres recueillis, qui n'a pu de surcroît être corroboré d'aucune façon, en venir à la conclusion que le ministre était au courant du dossier et qu'il l'a volontairement retardé».... dit la Commissaire.

Elle ajoute que «(...) rien dans les agendas, les comptes rendus de réunions, les tableaux de sujes à discuter avec le ministre n'indique qu'il ait été au courant du dossier».

Ce sont des plaintes déposées par les députés Diane Lamarre (PQ) et François Paradis (CAQ) qui étaient à l'origine de cette enquête.

Quand le ministre collabore... mais pas le ministère

Si Ariane Mignolet salue la collaboration de Gaétan Barrette et de son équipe, elle est beaucoup moins tendre à l'endroit des fonctionnaires du ministère de la Santé.

Elle affirme que les documents demandés ont généralement été acheminés en retard, qu'ils étaient souvent incomplets et que certaines de ses demandes sont restées sans réponse.

«Il me semble qu'une plus grande collaboration est attendue de la part d'une entité publique lorsqu'une institution indépendante tente de faire la lumière sur une situation» conclut-elle.