/news/green
Navigation

Parc industriel de Beauport: la Ville de Québec nettoiera des dépotoirs

Des cols bleus seront affectés au cours des prochains jours dans le parc industriel de Beauport

Des déchets de toutes sortes s’accumulent dans un boisé du parc industriel de Beauport.
Photo Jean-François Desgagnés Des déchets de toutes sortes s’accumulent dans un boisé du parc industriel de Beauport.

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec affectera au cours des prochains jours des cols bleus au nettoyage des dépotoirs illégaux dispersés dans des secteurs boisés de Beauport dévoilés par un reportage du Journal.

Alors qu’elle affirmait au départ disposer seulement des effectifs pour ce genre de nettoyage, voilà que la Ville a décidé de passer à l’action.

« La Ville de Québec déplore la pollution présente dans l’un des boisés du parc industriel de Beauport. [...] Une opération de nettoyage sera amorcée au cours des prochains jours dans les secteurs des rues Seigneuriale et Marius-Fortier », a confirmé par courriel la porte-parole de la ville Danielle Caron.Cette dernière précise également que l’arrivée prochaine de nouvelles entreprises dans le secteur pourrait réduire le nombre de terrains vacants et ainsi réduire les possibilités des contrevenants qui y abandonnaient leurs déchets.

« Ce secteur sera développé à très court terme. La Ville analyse présentement diverses demandes de permis de construire », explique Mme Caron.

Les dirigeants de l’organisme PurNat, qui déploraient l’inaction de la Ville dans ce dossier, se disent satisfaits de voir enfin de l’action, mais ne comprennent toujours pas le refus de la municipalité de travailler avec eux.

Avec un modèle d’affaires qui permet la participation de bénévoles aux corvées de nettoyage, Marcel Poiré trouve dommage de voir la Ville envoyer des cols bleus faire le travail.

Grande corvée à venir

La sortie des gens de PurNat dans les pages du Journal a aussi fait grandement réagir le candidat du Parti québécois dans Montmorency, Alexandre Huot. Lui-même résident du secteur, l’ambulancier de formation était au fait du problème, sans en imaginer l’ampleur.

Il invite maintenant les gens à se joindre à lui pour une grande corvée de nettoyage qu’il organisera lors de la fin de semaine de la fête du Travail.

« Je veux réunir le plus de gens pour nettoyer les sites souillés », précise M. Huot, qui invite également les autres candidats à l’élection à l’accompagner.

« Je ne veux pas qu’on voie ça comme un geste politique. Ce n’est pas la partisanerie qui doit gérer ce genre de dossier. »