/news/society
Navigation

Le grand chef Sioui déplore l’annulation de Kanata

Il croit que la pièce aurait propagé une image positive des Premières Nations

<b>Konrad Sioui</b></br>
<i>Grand chef des Hurons-Wendats</i>
Photo Jean-Francois Desgagnés Konrad Sioui
Grand chef des Hurons-Wendats

Coup d'oeil sur cet article

Le grand chef des Hurons-Wendats estime que l’annulation de la pièce Kanata de Robert Lepage constitue une occasion ratée de propager une belle image des Premières Nations à l’extérieur du pays.

«C’est triste. C’était une opportunité de faire le tour du monde et de faire valoir une image positive des Premières Nations», a déclaré Konrad Sioui.

Il aurait aimé que la rencontre entre Lepage et ceux qui lui ont reproché l’absence de comédiens autochtones dans Kanata débouche sur un compromis.

Robert Lepage aurait-il dû inclure des artistes des Premières Nations au sein de la distribution de cette pièce traitant des relations entre Blancs et Autochtones? «S’il y en avait de disponibles, certainement», répond le chef Sioui.

En même temps, il rappelle que son peuple doit éviter «de tomber dans la victimisation à outrance». «Il y avait une opportunité de parler de nous. Peut-être qu’avec plus de discussions et de compréhension, on arriverait à s’entendre.»

Une chose est certaine, martèle Konrad Sioui, Robert Lepage est un allié de premier plan des peuples autochtones.

Fonds publics

La ministre de la Culture abonde dans le même sens que Konrad Sioui. «C’est une occasion manquée», a déclaré Marie Montpetit.

À la CAQ, aucun député n’a pris la parole, mais le parti a tout de même évoqué par courriel «une décision regrettable».

S’il était premier ministre, le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, n’hésiterait pas à utiliser les fonds publics pour compenser la perte d’un bailleur de fonds.

«Je réunirais mon ministre de la Justice, avec M. Lepage et les autres producteurs, et je leur demanderais ce qui leur manque. Je leur dirais : :] “On va essayer de vous aider à trouver un autre producteur, de monter ce spectacle-là quand même, et si nécessaire, l’État vous aidera financièrement”», a-t-il indiqué, en entrevue à TVA Nouvelles.

— Avec Pascal Dugas Bourdon, Agence QMI

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions