/entertainment
Navigation

La routine santé de Charles Hamelin

La routine santé de Charles Hamelin
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, Le Journal vous fait découvrir les trucs et astuces santé de différentes personnalités. De l’activité physique à l’assiette, en passant aussi par l’équilibre mental, chaque invité nous parle de sa santé et de ses choix pour rester actif et en forme.

Comment gardes-tu la forme ?

«Je repousse la limite de la personne la plus vieille qui a remporté une médaille en courte piste», indique l’athlète.
Photo courtoisie
«Je repousse la limite de la personne la plus vieille qui a remporté une médaille en courte piste», indique l’athlète.

S’entraîner fait partie intégrante de la vie du patineur de 34 ans, qui, en plein été, enfile ses patins deux fois par jour. Entre leurs présences sur la glace, l’équipe nationale de patinage de vitesse profite des belles journées d’été pour faire un peu de course à pied, du vélo, monter des marches ou de la musculation. « Nous avons commencé à nous entraîner au début du mois de mai et en juillet, on tombe sur un horaire un peu plus intense, qui ressemble davantage à ce que l’on fait en saison hivernale », indique un des patineurs canadiens les plus décorés aux Jeux olympiques, précisant que l’entraînement représente pour lui entre 30 et 40 heures par semaine.

Quel est ton objectif d’entraînement ?

La routine santé de Charles Hamelin
Photo courtoisie

Pour les 17 garçons de l’équipe, l’objectif est le même : garder une forme de haut niveau pour réussir à se qualifier en septembre pour la prochaine Coupe du monde. Est-ce que tu aimerais participer au Jeux d’hiver de Pékin en 2022 ? « Je ne suis pas encore prêt à dire non. J’y vais une année à la fois. Au mois de mars, je fais mon bilan pour l’année à venir. Tant que la forme sera là, que je serai compétitif et que la passion y sera. Présentement, elle l’est à 100 % et ce sera comme ça jusqu’à la fin de ma carrière », explique le vétéran de l’équipe nationale, qui est récemment revenu de Pyeongchang avec une médaille de bronze au relais de 5000 m. « Je suis déjà le plus vieux patineur sur le circuit de la Coupe du monde et aux Olympiques. Chaque fois que je gagne une médaille, je repousse la limite de la personne la plus vieille qui a remporté une médaille en courte piste », indique l’athlète, précisant que le « deuxième plus vieux de l’équipe » est âgé de 26 ans.

Comment restes-tu motivé à l’entraînement ?

« En ce moment, la chose qui me fait lever tous les matins pour aller m’entraîner, c’est l’ambiance sur la glace avec les gars. On a tellement une belle chimie et personne n’est laissé de côté », affirme le patineur, qui, avec ses cinq médailles, dont trois d’or, a assurément le respect de son équipe.

Quels sont tes trucs pour bien manger ?

Sans se priver de quoi que ce soit, Charles Hamelin affirme qu’il doit porter une attention particulière à ses portions en période d’entraînement. « Il ne faut pas trop manger et c’est certain qu’à ce moment-ci, l’alcool prend un peu le bord. Je bois de l’eau ! » lance-t-il.

Quel est ton endroit préféré à Québec ?

Né à Saint-Henri, sur la Rive-Sud de Québec, Charles Hamelin revient à l’occasion dans la capitale nationale, notamment pour donner des conférences aux jeunes dans les écoles, dans le but de les motiver à faire du sport. « J’adore l’architecture, donc j’aime beaucoup me promener dans le Vieux-Québec, ça me rappelle les voyages que je fais en Europe pour mes compétitions. » Son resto favori ? L’Atelier, un endroit qu’il visite presque chaque fois qu’il vient à Québec.

Quelle est ton activité physique préférée ?

Le patin de vitesse courte piste. Êtes-vous surpris ?


♦ Charles Hamelin est un des patineurs canadiens les plus décorés aux Jeux olympiques