/lifestyle/health
Navigation

Le burger de poisson au banc d’essai

Coup d'oeil sur cet article

Les burgers sont des incontournables du barbecue. Si le bœuf vole la vedette, la volaille et le poisson deviennent des alternatives qui permettent d’ajouter de la variété. Cette semaine, les burgers de poisson sont au banc d’essai. On sait que notre consommation de poisson n’est pas suffisante au Québec. Sur le gril, le burger de poisson devient une belle façon d’en consommer davantage. Cap sur les choix offerts en épicerie.

Notre analyse

Dix burgers de poissons surgelés ont fait l’objet de ce banc d’essai.

Les burgers fournissent, par galette :

  • Entre 50 et 250 calories
  • Entre 6 et 26 g de protéines
  • Entre 0,4 et 11 g de lipides (de 0,2 à 3,5 g de gras saturés)
  • Entre 0,1 et 0,8 g d’oméga-3
  • Entre 170 et 680 mg de sodium
  • Entre 0 et 2 g de fibres

Les meilleurs choix contiendront davantage de protéines et d’oméga-3 ainsi que moins de gras saturés et de sodium. On tente aussi d’opter pour des aliments ayant des listes d’ingrédients épurées qui contiennent le moins d’additifs possible.

Nos apports en oméga-3 d’origine marine ne sont pas optimaux. Considérant que ces bons gras jouent un rôle significatif au niveau de la santé cardio-vasculaire, il est gagnant de mettre plus de poisson au menu !

 

Les meilleurs choix

Photo Chantal Poirier

Le burger de saumon sauvage du Pacifique Compliments Balance équilibre se démarque du lot. Ce burger riche en protéines (23 g) ne contient que 3 g de lipides (tout en apportant 0,6 g d’oméga-3). En prime, son apport en sodium est raisonnable avec 280 mg (12 % VQ). La galette apporte un gramme de fibres et aucun sucre. Sa liste d’ingrédients passe aussi le test !

 

Photo Chantal Poirier

Le burger de thon sauvage du sud Pacifique de Marina Del Rey n’apporte que 1,5 g de lipides. Il se démarque aussi par son apport modéré en sodium (290 mg) et l’absence de sucre. Avec 20 g de protéines, il constitue un repas rassasiant. On apprécie aussi sa liste d’ingrédients simple, dépourvue d’additifs.

 

Photo Chantal Poirier

Le burger de crevettes sauvages d’Argentine Marina Del Rey s’ajoute à notre palmarès. Bien qu’il soit moins protéiné (15 g par galette), c’est le burger le moins salé du banc d’essai (170 mg). Il n’apporte aucun sucre et ne fournit que 100 calories.

 

Les moins bons choix

Photo Chantal Poirier

Le burger au saumon de l’Atlantique aux épinards et parmesan Le Choix du président figure au sommet des pires choix. Bien qu’il dégage une image santé, c’est le burger le plus salé du banc d’essai (680 mg ou 28 % VQ). Normal, puisque c’est le seul burger avec fromage du banc d’essai. Il compte parmi les choix les plus riches en gras (10 g) et c’est celui qui apporte le plus de gras saturés (3,5 g). C’est dommage puisque c’est l’une des options qui apporte le plus d’oméga-3 (0,8 g) et de fibres (2 g) et sa liste d’ingrédients est plutôt belle.

 

Photo Chantal Poirier

Le burger de quinoa et morue du Pacifique Le Choix du président compte aussi parmi les moins bons choix. Avec 250 calories par portion, c’est le choix le plus calorique du banc d’essai. C’est aussi celui qui apporte le plus de lipides (11 g). Il figure aussi parmi les burgers les plus salés du banc d’essai (480 mg ou 20 % VQ). Sa liste d’ingrédients est aussi plutôt longue (présence de cellulose modifiée, maltodextrine, dextrose et matière sèche de glucose). Dommage puisque le burger est constitué de morue sauvage de source durable !

 

Photo Chantal Poirier

Le burger de poisson Blue Water (filets de goberge d’Alaska panés) se classe aussi dans nos moins bonnes options. De par la petite portion (65 g), il n’apporte que peu de protéines (soit 6 g) ce qui n’est pas rassasiant. Il contient 8 g de gras (dont 2,5 g sous forme saturée) et on note aussi la présence de gras trans (0,2 g). Il apporte aussi 2 grammes de sucre et la liste d’ingrédients est riche en additifs (dextrose, colorant, substance aromatisante et phosphate de sodium).

Un mauvais choix de burger de poisson est-il mieux qu’un burger au bœuf traditionnel ?

Il existe plusieurs variantes nutritionnelles selon le type de burger de bœuf choisi. En optant pour un burger de bœuf Angus, par exemple, les burgers de poisson, même nos mauvais choix, sont plus faibles en calories et en matières grasses. Par contre, si on choisit un burger de surlonge de bœuf maigre (PC Menu Bleu par exemple), les valeurs nutritives sont assez similaires, à la différence que le burger de bœuf contient plus de gras saturés et moins d’oméga-3.

Pour bonifier le burger de poisson, on opte pour un pain de blé entier et on garnit de légumes (fenouil grillé, par exemple).


Merci à Karelle Lachaîne, stagiaire en nutrition, pour sa précieuse collaboration.