/entertainment/music
Navigation

Tournée avec Céline Dion: «l’énergie est bonne» -Véronic DiCaire

Véronic DiCaire allie travail et plaisir en tournée avec Céline Dion

Véronic DiCaire sur scène au IMPACT Arena de Bangkok, un amphithéâtre de 12 000 places et en visite sur ce continent où elle est même reconnue.
Photo courtoisie Véronic DiCaire sur scène au IMPACT Arena de Bangkok, un amphithéâtre de 12 000 places et en visite sur ce continent où elle est même reconnue.

Coup d'oeil sur cet article

Véronic DiCaire passe un été frénétique, mais extraordinaire. Assurant la première partie des concerts de Céline Dion en Asie-Pacifique, la populaire imitatrice découvre avec bonheur une partie du monde qu’elle n’avait jamais explorée. Et aucune menace de typhon ne semble pouvoir l’arrêter.

En entrevue au Journal de Montréal quelques minutes après être sortie de scène à Bangkok, Véronic DiCaire est encore bourrée d’adrénaline. Ça s’entend au téléphone.

« L’énergie est bonne, dit-elle. Je suis vraiment contente. Tout va très, très bien. »

Le public asiatique a visiblement adopté l’artiste de 41 ans. Et vice-versa. Les fans de Céline Dion lui témoignent leur appréciation non seulement sur Twitter et Instagram après chaque concert, mais également en personne. Alors qu’elle visitait le marché de nuit de Keelung à Taipei, elle a soudainement entendu quelqu’un crier son nom à travers la foule.

Véronic DiCaire sur scène au IMPACT Arena de Bangkok, un amphithéâtre de 12 000 places et en visite sur ce continent où elle est même reconnue.
Photo courtoisie

« C’était un groupe de gars qui m’avaient vue au show de Céline, raconte-t-elle. Ils m’ont dit à quel point ils avaient aimé le spectacle. L’un d’entre eux m’avait googlée et savait même que j’étais Ontarienne ! J’étais très flattée. »

Son coup de cœur jusqu’à présent ? La Thaïlande. « Je veux y retourner. C’est le pays du sourire. Les gens sont hyper sympathiques et très accueillants. C’est super cool. »

Échapper aux typhons

La météo n’a pas été de tout repos au cours des dernières semaines, particulièrement à Taiwan. Le cyclone a frappé Taipei alors que Véronic DiCaire et son conjoint et gérant, Rémon Boulerice, tentaient de visiter la ville.

« Partout les gens parlaient du typhon qui arrivait en fin de journée, se rappelle-t-elle. On marchait et autour de nous, les gens mettaient du duck tape partout, des poches de sable devant leurs portes, le métro était congestionné, les magasins fermaient à 16 h... C’était la grosse pluie battante pour aller au restaurant en taxi, mais finalement, ce n’était pas si pire que ça. »

« Le typhon était plus fort à Manille, poursuit-elle. Il y a eu tellement, mais tellement d’eau qu’il y a eu des inondations pas loin de notre hôtel. »

Réaction forte

De son propre aveu, Véronic DiCaire appréhendait la réaction du public avant d’entreprendre cette tournée en sol asiatique. Mais finalement, plus de peur que de mal.

« Tu ne sais jamais dans quoi tu t’embarques, dit-elle. Heureusement, les gens ont bien compris ce que je faisais. »

Sur scène, Véronic DiCaire propose des imitations des chanteuses au rayonnement international comme Whitney Houston, Shakira, Britney Spears, Christina Aguilera, Adele et Pink. Les captations qu’on trouve sur YouTube montrent combien ses personnifications enthousiasment les foules. À Jakarta, son imitation d’Anggun, une chanteuse franco-indonésienne, a soulevé le public.

Véronic DiCaire sur scène au IMPACT Arena de Bangkok, un amphithéâtre de 12 000 places et en visite sur ce continent où elle est même reconnue.
Photo courtoisie

Au cours des prochaines semaines, Véronic DiCaire poursuivra ses efforts d’adaptation en Australie en ajoutant Olivia Newton-John. Elle compte également intégrer Lorde lorsque la tournée s’arrêtera en Nouvelle-Zélande.

Une chaîne YouTube

Entre deux concerts, Véronic DiCaire vaque à plusieurs autres activités professionnelles depuis son départ de Montréal le mois dernier. En plus de créer son nouveau spectacle de tournée, qu’elle lancera cet automne au Québec, elle prépare la suite des enregistrements d’ICI on chante, son émission musicale à Radio-Canada.

Elle vient également de lancer sa propre chaîne YouTube, qu’elle prévoit alimenter chaque semaine. « C’est un cadeau pour les fans qui n’ont pas la chance de venir nous voir en tournée cet été, résume Véronic DiCaire. Pour garder les gens au courant de tout ce qui m’arrive en Asie. »

Sur le même sujet