/news/provincial
Navigation

Réfection des chaussées: 15 M$ de projets reportés d’un an à cause des coûts

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec a vu trop grand dans son programme d’asphaltage massif et se voit obligée de reporter d’un an 133 chantiers de réfection des chaussées en raison de coûts imprévus.

La municipalité en a fait l’annonce par communiqué mardi après-midi. Le total des coûts pour les chantiers reportés s’élève à 15 millions $. Ils faisaient partie d’un plan comprenant 850 projets qui avait été annoncé en avril dernier pour un coût total de 113,5 millions $.

« La Ville agit ainsi dans un souci de saine gestion financière, en raison notamment de la hausse du prix du bitume et des subventions gouvernementales moins importantes que prévu, qui engendrent des coûts plus élevés pour la Ville », justifie-t-on.

Limites atteintes

Le porte-parole David O’Brien explique que les programmes gouvernementaux imposent des limites sur les montants remboursables selon les projets. « Nous estimions certains montants et nous avons atteint les limites plus tôt que prévu. »

Mais malgré le fait que ces projets soient reportés, le coût global de l’ensemble de la programmation de réfection des infrastructures augmentera quand même et passera de 113,5 millions $ à 119,7 millions $, puisque les coûts supplémentaires s’appliquent sur les projets qui sont maintenus au calendrier.

La Ville devait en être à sa troisième et dernière année de son « opération massive d’asphaltage ».

Des chantiers pas touchés

Elle assure que les chantiers majeurs qui nécessitent des travaux en souterrain, tels que la réfection de l’intersection de la rue de la Faune et du boulevard de la Colline, ainsi que le réaménagement de l’avenue Chauveau et des boulevards de l’Ormière et de l’Auvergne, ne sont pas touchés.

On a visé uniquement des projets d’asphaltage, de réfection des chaussées, de réparation de bordures ou de trottoirs.

Tous les arrondissements sont touchés par les reports. Ainsi, des portions qui devaient être refaites sur le chemin Sainte-Foy, la côte de la Fabrique, le boulevard Père-Lelièvre, la 55e Rue et le boulevard Loiret, entre autres, devront attendre.