/sports/tennis
Navigation

Coupe Rogers: voici les 10 joueuses qui feront le spectacle à Montréal

Caroline Wozniacki
JOEL LEMAY/AGENCE QMI Caroline Wozniacki

Coup d'oeil sur cet article

Bonne nouvelle, fans de tennis : les plus grandes têtes d’affiche du circuit féminin ont confirmé leur présence à Montréal. Comme l’habituelle valse des désistements n’a pas encore commencé, on peut s’attendre à un tournoi relevé. Mais mieux vaut garder les doigts croisés, car certaines favorites ont la manie de se retirer au dernier moment.

Qui soulèvera le trophée à Montréal ? Aussi bien piger une joueuse au hasard tant les tableaux sont ouverts au tennis féminin. Pour chaque aspirante aux grands honneurs, un « oui, mais... » s’impose.

Mais avec tous ces grands noms, la liste demeure alléchante. À commencer par la présence de Serena Williams. L’incontestée championne et nouvelle maman a attendu la semaine passée pour confirmer qu’elle sera dans la métropole. À San Jose mardi, elle a subi la plus sèche défaite de sa carrière, 6-1 et 6-0.

L’ex-numéro 1 arrivera-t-elle le couteau entre les dents ? Son palmarès est vierge depuis la naissance d’Alexis l’an dernier. Et le trophée de la Coupe Rogers est l’un des rares à ne pas trôner parmi sa collection. Voilà un élément de motivation.

Dure à cibler

Devant au classement, dur de cibler la véritable favorite. Les Angelique Kerber (championne à Wimbledon), Simona Halep (couronnée à Montréal il y a deux ans) et Sloane Stephens (gagnante des Internationaux des États-Unis) peuvent aspirer à être toujours sur le terrain le dimanche 12 août.

Sauf qu’elles sont poussées par une horde de joueuses moins connues, mais qui ont toutes vécu un moment de gloire récemment. Sans oublier Maria Sharapova, qui, même discrète depuis son retour de suspension pour dopage, a encore les armes pour embêter les meilleures.

Genie et les autres

Et les favorites locales ? Eugenie Bouchard va mieux, quoi qu’en disent ses détracteurs. Elle a remporté quatre matchs à Wimbledon et trois à Gstaad. Et elle reste sur de bonnes sensations à Montréal, forte d’un troisième tour et de victoires spectaculaires il y a deux ans.

Quant à Françoise Abanda, elle sera en lice dès le week-end, les organisateurs ne lui ayant pas réservé de laissez-passer pour le grand tableau. La prometteuse Leylah Annie Fernandez, 15 ans, participera aussi aux qualifications. Elle a obtenu son billet jeudi de son troisième match d’un tournoi de préqualifications.

Aleksandra Wozniak, quart de finaliste en 2012, n’y sera pas. Son genou blessé n’est pas encore rétabli.

Ces 10 joueuses ci-contre peuvent prétendre au titre la semaine prochaine. Ou du moins, elles divertiront la foule.

Et comme tout est possible au tennis féminin, la liste n’est pas exhaustive.

 

1. Angelique Kerber

Caroline Wozniacki
Photo d'archives, Ben Pelosse

4e mondiale | 30 ans | Allemagne

  • Titres en carrière : 12
  • Titres en 2018 : 2
  • Meilleur résultat à Montréal : demi-finale (2016)
  • Fiche en carrière : 588-304
  • Fiche à Montréal : 8-4

L’ancienne numéro 1 est une force tranquille. On l’oublie parfois parce qu’elle n’a pas l’aura ou le jeu d’une superstar, mais elle est des grands moments depuis le début de l’année. Elle est même la joueuse du moment. Elle pourrait être galvanisée par son triomphe à Wimbledon. Sauf que les grands succès ont aussi tendance à la ralentir. Si ce n’est pas le cas cette fois, elle risque d’être sur le central le 12 août.

 

2. Simona Halep

Caroline Wozniacki
Photo d'archives, AFP

1re mondiale | 26 ans | Roumanie

  • Titres en carrière : 17
  • Titres en 2018 : 2
  • Meilleur résultat à Montréal : Championne (2016)
  • Fiche en carrière : 441-196
  • Fiche à Montréal : 7-1

Wozniacki aime Montréal et tout le monde aime Wozniacki. Son retour vers les plus hauts sommets fait un grand bien au tennis féminin. Elle a déjà gagné à Montréal. Mais c’était il y a huit ans et elle n’affiche plus la même constance. Même pas depuis qu’elle a réintégré le top 3. Reste que les fans seront bien heureux de la revoir... et qu’elle connaît le chemin jusqu’à la victoire.

Elle s’était approprié le central en 2016. Elle y a battu quatre favorites pour enlever le titre devant des fans conquis. Depuis, Halep a atteint le premier rang de la WTA et remporté son premier tournoi majeur. Elle aime servir et se tenir sur la ligne de fond, ce qui en fait encore une candidate aux grands honneurs. Mais on ne sait jamais ce qu’on obtiendra de la Roumaine.

 

3. Sloane Stephens

Caroline Wozniacki
Photo d'archives, AFP

3e mondiale | 25 ans | États-Unis

  • Titres en carrière : 6
  • Titre en 2018 : 1
  • Meilleur résultat à Montréal : 2e tour (2014)
  • Fiche en carrière : 253-168
  • Fiche à Montréal : 1-2

Elle est la championne en titre des Internationaux des États-Unis. Son palmarès aurait pu être garni d’un autre trophée majeur si elle n’avait pas flanché en finale à Paris. Sa fiche à Montréal ne montre rien de glorieux, mais elle a atteint la demi-finale l’an dernier à Toronto. Stephens est une boîte à surprise. Elle peut perdre dès son premier match ou se battre jusqu’à la dernière balle du tournoi.

 

4. Caroline Wozniacki

Caroline Wozniacki
Photo d'archives, AFP

2e mondiale | 28 ans | Danemark

  • Titres en carrière : 29
  • Titres en 2018 : 2
  • Meilleur résultat à Montréal : Championne (2010)
  • Fiche en carrière : 601-240
  • Fiche à Montréal : 13-2

Wozniacki aime Montréal et tout le monde aime Wozniacki. Son retour vers les plus hauts sommets fait un grand bien au tennis féminin. Elle a déjà gagné à Montréal. Mais c’était il y a huit ans et elle n’affiche plus la même constance. Même pas depuis qu’elle a réintégré le top 3. Reste que les fans seront bien heureux de la revoir... et qu’elle connaît le chemin jusqu’à la victoire.

 

5. Serena Williams

Caroline Wozniacki
Photo d'archives, AFP

26e mondiale | 36 ans | États-Unis

  • Titres en carrière : 72
  • Titre en 2018 : 0
  • Meilleur résultat à Montréal : Finaliste (2000)
  • Fiche en carrière : 794-133
  • Fiche à Montréal : 9-2

La grande championne a souvent boudé Montréal. Dommage, car ses deux présences — finale en 2000, demi-finale en 2014 — montrent que la métropole la sied bien. Enlèvera-t-elle enfin les grands honneurs ? L’Américaine est en quête d’un premier titre depuis la naissance de la petite Alexis, en septembre dernier. Elle y était presque à Wimbledon. Peut-être arrivera-t-elle avec le couteau entre les dents.

 

6. Karolina Pliskova

Caroline Wozniacki
Photo d'archives, Martin Chevalier

9e mondiale | 26 ans | Rép. tchèque

  • Titres en carrière : 10
  • Titre en 2018 : 1
  • Meilleur résultat à Montréal : 3e tour (2016)
  • Fiche en carrière : 457-262
  • Fiche à Montréal : 3-2

On aime son jeu agressif. Bonne serveuse, elle profite bien des surfaces rapides. Numéro 1 mondiale inattendue l’an dernier, elle est en quête de grands résultats depuis le début de l’année. Elle pourrait relancer son année dans la métropole, en vue des Internationaux des États-Unis. Ce n’est pas la plus flamboyante, mais elle gagne à être connue.

 

7. Elina Svitolina

Caroline Wozniacki
Photo d'archives, Martin Chevalier

5e mondiale | 23 ans | Ukraine

  • Titres en carrière : 12
  • Titres en 2018 : 3
  • Meilleur résultat à Montréal : 3e tour (2016)
  • Fiche en carrière : 314-163
  • Fiche à Montréal : 2-1

Rivale d’Eugenie Bouchard chez les juniors, son palmarès chez les pros est pas mal plus relevé que celui de la Québécoise. Son nom risque d’être accolé au top 10 pendant plusieurs années. L’Ukrainienne a bien fait sur le dur en début de saison. Elle a connu un passage à vide sur gazon : deux victoires à Birmingham et aucune à Wimbledon. Elle pourrait se rendre loin dans le tableau.

 

8. Julia Goerges

Caroline Wozniacki
Photo d'archives, Ben Pelosse

10e mondiale | 29 ans | Allemagne

  • Titres en carrière : 5
  • Titre en 2018 : 1
  • Meilleur résultat à Montréal : 1er tour (2012)
  • Fiche en carrière : 430-301
  • Fiche à Montréal : 0-1

L’Allemande a attendu de flirter avec la trentaine pour connaître sa meilleure saison. Son puissant service l’a menée dans le carré d’as à Londres. Lui permettra-t-il de se faufiler aussi loin à Montréal ? Goerges a cumulé les bons résultats sur surface rapide cette année. À découvrir.

 

9. Maria Sharapova

Caroline Wozniacki
Photo d'archives, Agence QMI

22e mondiale | 31 ans | Russie

  • Titres en carrière : 36
  • Titre en 2018 : 0
  • Meilleur résultat à Montréal : 3e tour (2004, 2008, 2014)
  • Fiche en carrière : 632-160
  • Fiche à Montréal : 6-3

La dernière fois que les filles sont venues à Montréal, la grande Maria n’y était pas, suspendue pour usage de meldonium. La Russe n’a pas fait beaucoup de vagues depuis son retour, jouant des tournois ici et là. Mais elle reste une grande vedette, et le tennis féminin a besoin de vedettes. Les fans seront contents de la voir. Si elle ne fait pas le coup d’un autre forfait de dernière minute, bien sûr.

 

10. Eugenie Bouchard

Caroline Wozniacki
Photo d'archives, AFP

123e mondiale | 24 ans | Canada

  • Titre en carrière : 1
  • Titre en 2018 : 0
  • Meilleur résultat à Montréal : 3e tour (2016)
  • Fiche en carrière : 238-168
  • Fiche à Montréal : 4-3

Mais oui. Qu’elle soit 5e, 10e, 20e ou 120e mondiale, Genie est une des favorites de la foule à Paris, New York et Melbourne. Imaginez à Montréal. Et imaginez si elle peut bâtir sur ses bons résultats à Wimbledon et à Gstaad. On pourrait revivre un peu de la magie d’il y a deux ans, quand la Québécoise avait atteint le troisième tour.


* Les fiches sont en date de dimanche dernier