/news/provincial
Navigation

Ils tracent la ligne sur le panneau de signalisation

Les ouvriers n’ont pas jugé bon de déplacer le poteau

En cours de travail, les employés ont fait face à une pancarte de signalisation orange qu’ils n’ont jamais jugé bon de déplacer. Ils ont plutôt peint la base, comme le montre cette photo prise jeudi sur la rue du Conseil à Québec.
Photo Jean-François Desgagnés En cours de travail, les employés ont fait face à une pancarte de signalisation orange qu’ils n’ont jamais jugé bon de déplacer. Ils ont plutôt peint la base, comme le montre cette photo prise jeudi sur la rue du Conseil à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Des travailleurs ont tourné les coins ronds en marquant la chaussée à Québec, préférant peindre le pied d’un panneau de signalisation plutôt que de le déplacer.

Une ligne blanche a récemment été ajoutée sur la rue du Conseil, à proximité de l’intersection du boulevard Talbot, au nord de Charlesbourg. Devant l’obstacle que représentait une pancarte de signalisation orange dans leur marquage, les ouvriers ont jugé bon de ne pas la déplacer. Résultat : ils ont peint la base.

Trouvant la situation plutôt amusante, une lectrice a fait parvenir au Journal une photographie de la scène. «Je ne sais pas quand précisément ça a été fait, mais c’est dernièrement. Et [jeudi], c’était encore comme ça», a lancé la citoyenne.

La compagnie nie

C’est la compagnie Signalisation Girard qui est responsable du marquage de la chaussée dans ce secteur. Jointe par Le Journal, la directrice administrative de l’entreprise, Christine Trudel, a pourtant nié avoir travaillé dans ce secteur.

«C’est certain que ce n’est pas nous autres qui avons fait ça. Mes employés n’auraient jamais fait ça. Et moi, je n’ai envoyé personne faire du lignage dans ce coin-là. S’il y avait quelque chose qui s’était passé et admettons que c’est moi qui avait fait quelque chose, soyez assurés que le gars de la Ville m’aurait appelée», s’est-elle défendu.

Le téléphone pourrait toutefois sonner sous peu. Informée de ce dossier par Le Journal, la Ville de Québec compte demander à Signalisation Girard de «corriger la situation».

«Pas satisfaits»

«C’est clair que nous ne sommes pas satisfaits du travail qui a été fait», a réagi la porte-parole de la Ville, Danielle Caron, qui confirme que le contrat a été octroyé à cette entreprise.

Un contremaître de la Ville devrait aussi vérifier au cours des prochains jours si des pénalités sont prévues et applicables à l’entente conclue avec la compagnie, a laissé savoir Mme Caron.