/entertainment
Navigation

Bien avant la course... il y a la santé.

Bien avant la course... il y a la santé.
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Voilà que la composition corporelle est un indicateur important de la santé. Un excès de poids est associé à un risque augmenté de problèmes cardiovasculaires, mais également à d’autres affectations, dont le diabète (type 2), l’hypertension, l’apnée obstructive du sommeil, l’arthrose, plusieurs types de cancer ainsi qu’à une réduction de l’état de bien-être mental.

Selon des données récentes, plus 60 % des Canadiens ont un surplus de poids et, de ce nombre, plus de 25 % souffrent d’obésité. Ouch...

Il faut savoir que le simple fait de connaître le chiffre indiqué par la balance, le poids, ne suffit pas pour connaître le risque sur la santé. Deux méthodes d’auto-évaluation simples peuvent indiquer plus clairement de quelle manière le poids peut affecter la santé : la mesure du tour de taille et le calcul de l’indice de masse corporelle (IMC).

La mesure du tour de taille

Plus le poids corporel non nécessaire (aussi appelé le gras ou la masse adipeuse) se retrouve près de l’abdomen, plus le risque pour la santé est augmenté. Il est sous-entendu que le gras abdominal, sauf pour une future maman, indique la présence de gras viscéral... celui qu’il faut redouter.

Pour mesurer son tour de taille, il suffit de :

  1. S’assurer qu’aucun vêtement ou ceinture ne gêne l’accès à la région abdominale.
  2. Devant un miroir, se tenir debout, les pieds à la largeur des épaules tout en gardant l’abdomen détendu.
  3. Enrouler le ruban à mesurer sous la dernière côte, généralement la partie la plus étroite du tronc.
  4. Toujours en gardant l’abdomen bien détendu, resserrer légèrement le ruban autour de la taille. Il ne doit pas être tordu ou s’enfoncer, mais être tout de même bien ajusté.
  5. Lire la mesure indiquée sur le galon et évaluer les risques.

Poids santé

Mesurer le tour de taille donne déjà beaucoup d’information sur la santé. Cette seule mesure est, en soi, un indicateur important. Il est par contre encore mieux de lier le résultat obtenu avec l’indice de masse corporelle (IMC).

L’IMC est le rapport entre la taille et le poids. Il est simple à calculer et s’applique presque à toutes les personnes âgées de 18 à 65 ans, à l’exception des femmes enceintes et des gens très musclés (du vrai muscle là !).

Pour connaître son IMC, il suffit de :

  1. Connaître son poids en kilogrammes et sa taille en mètres.
  2. Multipler sa taille par sa taille (connaître sa taille au carré).
  3. Diviser le nombre relié au poids par la taille au carré.
  4. Évaluer les risques.

Être placé « face à soi », surtout quand la vérité n’est pas agréable, peut être difficile. De tout mon cœur, je souhaite que ces renseignements donnent à plusieurs le goût de « passer à l’action » (et peut-être choisir de continuer ou de commencer la course ;-) ).

Classification du risque de maladie cardiovasculaire, de diabète et d’hypertension
HOMME FEMME Risques
cm pouce cm pouce
< 94 < 37 < 80 < 31,5 Faible
> 94 > 37 > 80 > 31,5 Accru
> 102 > 40 > 88 > 35 Élevé

 

RISQUE DE MALADIES ASSOCIÉ AU SURPOIDS  INDICE DE MASSE CORPORELLE (KG/M2)  CLASSIFICATION
Élevé Moins de 16 Maigreur extrême
Accru Moins de 18,5 Maigreur
Faible 18,5 à 24,9 Poids normal
Accru 25 à 29,9 Embonpoint
Élevé 30 à 34,9 Obésité, classe 1
Très élevé 35 à 39,9 Obésité, classe 2
Extrêmement élevé 40 ou plus Obésité, classe 3 (obésité morbide)