/news/provincial
Navigation

L’ancienne église Saint-Cœur-de-Marie doit être préservée, dit un sondage

Une majorité de citoyens ne veut pas d’un projet immobilier sur la Grande Allée

Depuis 1997, l’église Saint-Cœur-de-Marie est fermée au culte et est en décrépitude. Sur cette photo, on voit le bâtiment situé sur Grande Allée, hier. On remarque que des véhicules se stationnent aux abords de l’ancien lieu de culte
Photo Jean-François Desgagnés Depuis 1997, l’église Saint-Cœur-de-Marie est fermée au culte et est en décrépitude. Sur cette photo, on voit le bâtiment situé sur Grande Allée, hier. On remarque que des véhicules se stationnent aux abords de l’ancien lieu de culte

Coup d'oeil sur cet article

Un sondage Léger commandé par l’administration Labeaume révèle que 51 % des citoyens de Québec préfèrent que l’église Saint-Cœur-de-Marie sur la Grande Allée soit rénovée et conservée.

Ce sondage a été déposé au palais de justice de Québec dans le cadre du litige qui oppose la Ville de Québec et le promoteur immobilier Louis Lessard, qui possède le lot.

Le propriétaire de l’église construite en 1902 poursuit la Ville de Québec pour 17 millions $, accusant l’administration de favoriser certaines firmes pour la construction de son projet d’habitation.

Le sondage qui a pour nom L’avenir de l’église Saint-Cœur-de-Marie a été réalisé en mai 2016 et comprend trois petites questions.

La Ville de Québec demande aux répondants ce qu’elle devrait prioriser auprès du promoteur immobilier.

Rapport d’analyse

«Actuellement, 51 % des citoyens interrogés optent pour que l’église Saint-Cœur-de-Marie soit rénovée pour une autre vocation qu’un projet immobilier», relate le rapport d’analyse de ce sondage internet auquel 502 personnes ont participé.

Le pourcentage de personnes qui s’opposent à un projet immobilier grimpe à 64 % lorsqu’il s’agit des résidents de l’arrondissement de la Cité-Limoilou.

Les résultats démontrent également que trois résidents de Québec sur quatre connaissent le bâtiment qui a été désacralisé et fermé en 1997. De plus, 67 % des citoyens se disent satisfaits du travail de la Ville en matière de protection et de mise en valeur du patrimoine bâti.

Avant de faire leur choix, les citoyens ont été informés que l’église «est en mauvais état» et que les travaux pour la remettre en bonne condition sont évalués à «au moins 10 millions de dollars».

Longue saga

Le promoteur Louis Lessard a acheté l’église en 2010 afin d’y implanter un projet immobilier. À la suite de plusieurs propositions de projet, pour lesquelles la Ville a toujours refusé les changements de zonage, l’homme d’affaires a décidé de poursuivre l’administration municipale.

La requête laisse entendre que la Ville de Québec a mis de la pression sur le promoteur pour qu’il choisisse les entreprises Pomerleau et ABCP plutôt que d’autres lors de la conception et la construction du projet immobilier.

La Ville de Québec se défend et rejette ces accusations. Le maire Régis Labeaume affirme que Louis Lessard dit des «mensonges».

Cependant, il s’agit bel et bien d’une décision politique, a admis récemment le maire Labeaume. Et c’est le sondage dont Le Journal a obtenu copie qui aurait motivé la décision de son administration.

L’ÉGLISE SAINT-COEUR-DE-MARIE

  • Construite en 1902
  • Fermée au culte en 1997
  • Achetée 1,8 M$ en 2010 par le promoteur immobilier Louis Lessard
  • Litige avec la Ville depuis 2017 pour son projet
  • Valeur au rôle municipal depuis le printemps 2018 : 2 $
  • Requête amendée en juin 2018
  • Poursuite de 16,8 M$ contre la Ville de Québec

Les résultats du sondage Léger (mai 2016)

  • 75 % des citoyens connaissent l’église Saint-Cœur-de-Marie
  • 51 % veulent rénover l’église et la conserver
  • 24 % veulent démolir l’église pour favoriser un projet d’habitation
  • 25 % sont indifférents