/finance/business
Navigation

Les gouvernements ouvrent leurs goussets pour CAE

Québec allonge 47,5 millions de dollars pour le fabricant de simulateurs de vol

CAE, le plus important fabricant de simulateurs de vol au monde, veut construire, à Montréal, un campus d’innovation où seront développés de nouveaux produits.
Photo d'archives, Martin Alarie CAE, le plus important fabricant de simulateurs de vol au monde, veut construire, à Montréal, un campus d’innovation où seront développés de nouveaux produits.

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise montréalaise CAE, qui a engrangé des profits nets de 270 M$ l’an dernier, vient de convaincre les gouvernements de lui verser des dizaines de millions de dollars pour mettre au point de nouveaux simulateurs de vol.

« CAE compte réaliser à Montréal le projet “Intelligence numérique”, qui vise la construction d’un campus d’innovation dont les laboratoires serviront au développement d’une nouvelle génération de plateformes de simulation et de services de formation en aviation civile et militaire ainsi qu’en santé », indique un décret récemment adopté par Québec.

« Intérêt économique important »

L’aide de Québec atteindra 47,5 millions $, confirmera cet après-midi le gouvernement québécois alors que le déclenchement des élections approche à grands pas.

Pour justifier cette importante somme, le gouvernement soutient que le projet « présente un intérêt économique important pour le Québec ».

On en saura plus lors d’une conférence de presse qui se tiendra au siège social de CAE, situé dans l’arrondissement de Saint-Laurent, en présence du premier ministre québécois Philippe Couillard.

Un représentant du gouvernement fédéral sera également présent à l’événement, ce qui semble indiquer qu’Ottawa financera également le projet.

En février, CAE a lancé le système Rise, qui permet d’améliorer la formation des pilotes à l’aide de données en temps réel. L’entreprise précisait alors qu’il s’agissait de « la première offre commerciale issue de ses initiatives stratégiques en matière de systèmes de formation de prochaine génération ».

Licenciements et grève

CAE est le plus important fabricant de simulateurs de vol au monde. La firme offre également des solutions de simulation pour les professionnels de la santé.

En 2015, CAE avait licencié 280 salariés à ses installations de Montréal en raison de l’arrivée de la nouvelle gamme de simulateurs 7000XR. Le processus de fabrication de ces appareils est simplifié, de sorte que les besoins en main-d’œuvre sont moindres.

L’entreprise emploie actuellement 8500 personnes dans le monde, dont 1700 syndiqués.

Quelque 475 employés de l’usine montréalaise de CAE étaient en grève du 22 juin au 26 juillet en raison d’un désaccord sur le renouvellement de leur convention collective.

L’aide à CAE est la deuxième de cette envergure à être consentie par Québec à une entreprise du secteur de l’aérospatiale en 15 mois. En mai 2017, l’entreprise vancouvéroise MDA, qui exploite d’importantes installations à Ste-Anne-de-Bellevue, dans l’Ouest-de-l’Île de Montréal, a obtenu une subvention de 3 millions $ et un prêt de 45 millions $ pour un « centre d’excellence » en fabrication satellitaire.