/misc
Navigation

Les principaux changements à surveiller cet automne à la radio de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Voici un résumé de ce qui s’est passé pendant vos vacances dans le sympathique monde de la radio de Québec.

Le retour à la maison

Au FM93, on a confié à Éric Duhaime le mandat de relever le retour à la maison qui a été abandonné par la moitié de l’auditoire depuis de départ de Gilles Parent. C’est un gros défi pour Duhaime qui a toujours coanimé avec des personnes capables de faire un contrepoids à sa personnalité «limite» (Normandeau, Drainville et Ségal). Il a parfois tendance à oublier qu’en ondes, le but n’est pas d’avoir raison mais que les auditeurs continuent d’écouter.

Photo Stevens LeBlanc

Radio Canada a choisi de donner le retour à la maison à Guillaume Dumas. Les auditeurs de la radio de Radio-Canada sont fidèles et ne changeront pas de navire parce qu’on a désigné un nouveau capitaine. Les repères demeurent les mêmes et j’ose espérer que l’on donnera à Guillaume Dumas la latitude nécessaire pour décoincer une émission qui me semblait plutôt lente et lourde.

Rouge FM voit Véronique Cloutier se joindre aux Fantastiques, l’équipe constituée autour d’Éric Salvail, déchu depuis le scandale que l’on connaît. On dit que les émissions «réseau» qui viennent de Montréal ne fonctionnent jamais à Québec. S’il est une personne capable de réussir, c’est elle. Je ne connais personne qui ait pu rejoindre un si large public pendant autant d’années. Je rencontre des jeunes femmes au début de la vingtaine qui rêvent d’être Véro et des femmes de 60 ans qui rêvent d’être son amie. Si l’émission n’est pas trop «montréaliste», ça pourrait bien fonctionner... mais Véro sera jugée sur son succès à Montréal et non dans les autres villes où elle sera diffusée.

Photo courtoisie

Énergie a ajouté de la profondeur à l’équipe entourant Jérôme Landry avec l’arrivée de Nicolas Lacroix. Les orphelins du retour à la maison du FM93 retrouveront maintenant à Énergie une voix familière, et même si l’équipe entourant Landry est très jeune, Nicolas Lacroix devrait parfaitement s’intégrer parce qu’il est au moins aussi «techno» et branché sur 2018 que tous les autres réunis. Faudra juste lui donner un peu d’espace.

En mi-journée

Gravel dans le retour perd un de ses piliers : Radio X annonçait lundi que le remplacement de Martineau/Trudeau, en milieu d’avant-midi, était confié à Vincent «Vince» Cauchon, un vétéran à cette antenne où on l’écoute depuis 13 ans. Il a démontré depuis bien longtemps qu’il est mûr pour qu’on lui confie son propre show. Laurence Gagnon et Alex Leblond, vedette montante à Radio X, complèteront l’équipe. Quoi que Vince conservera des collaborations occasionnelles dans les émissions de Dominic Maurais et Jeff Fillion, cela signifie que sa présence dans le retour à la maison est à toutes fins utiles terminée. Il n’y a jamais de bon moment pour perdre un bon joueur mais trois des quatre éléments clés demeurent en place, soit Denis Gravel, Véronique Bergeron et Jean-Francis «Rich» Blais. Ils s’en remettront.

Photo Bruno Lachance

Le midi

Le plus important changement le midi a été annoncé par le FM93 qui a choisi Luc Lavoie pour remplacer Éric Duhaime, installé dans ce créneau depuis près de cinq ans. Ségal a déjà prouvé qu’elle savait très bien faire cette émission toute seule. Avec Luc Lavoie, le défi sera de ne pas s’enliser dans les méta-analyses et de garder les sujets accessibles pour l’auditoire.

Le matin

Cela sera relativement stable; Pierre Blais, libéré au début de l’été par BLVD, se joint à l’équipe de Dupont le matin à Énergie en remplacement de Josée Morrissette qui avait annoncé avant son départ en vacances qu’elle ne reviendrait pas à l’automne. Blais est polyvalent, a travaillé avec Arthur et Stéphane Gasse ce qui lui a permis d’épaissir son armure pour travailler avec Stephan Dupont. De plus, Pierre Blais fera une revue de l'actualité de 4 heures 55 à 6 heures, ce que l'on appelle un «pré-morning» dans le jargon du métier. Ah, le plaisir de se lever à 3 heures du matin...

À BLVD, le départ de Stéphane Gasse permet à Marc-André Lord de s’installer aux commandes de l’émission du matin et c’est Élodie Déry qui sera sa coanimatrice. L'équipe sera complétée par le journaliste Philippe Couture. Le mélange des deux personnalités sera intéressant; Marc-André a principalement fait de la radio parlée alors qu’Élodie a grandi à la radio musicale. Cependant, comme BLVD retourne à un format de radio dit «hybride» (bravo pour l’utilisation du mot «hybride», qui est moins long que «la-radio-telle-qu’elle-se-fait-partout-ailleurs-et-depuis-un-siècle»), cela veut donc dire que la musique sera la première raison de choisir BLVD le matin. Faut que la recette soit bonne.

Photo BLVD 102,1

Quelques annonces sont toujours à venir. BLVD dévoilera sa programmation officiellement le 20 août et on peut déjà prédire que Martin Everell prendra plus de place dans la programmation.

De nouvelles voix se feront aussi entendre le weekend; j’aurai l’occasion d’y revenir.