/opinion/blogs/columnists
Navigation

Cœur imprenable

Coup d'oeil sur cet article

« Que veut vraiment dire l’expression “vue imprenable” ? » demande une lectrice, Louise T. « Le photographe qualifie d’imprenable une scène qu’il a pourtant saisie ! » remarquait récemment un autre lecteur, Marcel G. Le photographe utilise l’expression « vue imprenable » justement parce que l’image est facile à saisir, qu’aucun obstacle ne masque la scène visée, dont la vue est donc « imprenable ». Pourquoi imprenable ? Parce que la scène ne peut être masquée, couverte, cachée, voilée, dissimulée, camouflée, etc. (et que, de ce fait, elle n’est pas prenable)... Le mot imprenable a signifié, dès le 14e siècle, « dont on ne peut s’emparer (une forteresse imprenable) », puis, par métaphore, « une personne qu’on ne peut séduire » : un cœur imprenable. Employé seul, l’adjectif imprenable veut encore aujourd’hui dire « qui ne peut pas être pris ». Et l’expression « vue imprenable » se traduit par « vue qui ne peut pas être cachée par de nouveaux immeubles ». Ce qui de nos jours relève souvent du souhait et du rêve...