/sports/tennis
Navigation

Amère déception pour Raonic

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO  |  Une mauvaise surprise attendait les amateurs de tennis de Toronto en début de soirée mercredi alors que Milos Raonic s’est incliné devant le jeune Américain Frances Tiafoe sur le court central.

Le joueur de 20 ans, qui connaît une belle ascension cette année lui ayant permis de grimper jusqu’au 41e rang au classement, l’a emporté en des manches de 7-6 (4), 4-6 et 6-1 devant des gradins à moitié vides.

Le long délai causé par la pluie a découragé bien des amateurs alors que plusieurs ont préféré se diriger vers le court  Banque Nationale pour assister à la spectaculaire victoire de Denis Shapovalov.

Raonic avait atteint la ronde des quarts de finale à ses trois dernières participations à la Coupe Rogers à Toronto. Il s’agit donc de sa sortie la plus hâtive ici depuis 2010.

Rappelons que Raonic avait perdu dès son premier match contre Adrian Mannarino l’an dernier à Montréal, mais il était alors aux prises avec une blessure.

Du jeu trop prévisible

« Oui, c’est un résultat fort décevant, a déclaré Raonic devant la presse. Je suis surtout déçu de m’être montré aussi généreux durant ce match. Après avoir remporté la deuxième manche, je me suis mis à précipiter les choses lors de mes services au lieu de prendre mon temps. Ça m’a fait mal. Mon jeu est devenu trop prévisible et Tiafoe a bien joué lors de la manche décisive. »

En forçant un sourire, Raonic a indiqué que sa seule consolation est de ne pas avoir subi de blessure au cours de ce tournoi !

Trop fort pour Polansky

Pour la sixième fois de sa carrière, le parcours du Canadien Peter Polansky s’est arrêté au second tour à la Coupe Rogers. Il a été battu 6-3, 6-4 par Novak Djokovic avant qu’une pluie diluvienne s’abatte sur le Centre Aviva.

Polansky s’était fait éliminer au deuxième tour par Roger Federer l’an dernier, à Montréal.

« Il n’y a jamais de match facile en deuxième ronde d’un tournoi Masters 1000, a dit celui qui avait affronté Djokovic une seule fois dans sa carrière, soit en 2009 au parc Jarry. Je crois avoir très bien joué. J’ai eu mes chances et ce fut une bonne expérience.

« Djokovic a le don d’élever son niveau de jeu dans les moments importants, a poursuivi Polansky. Ses services étaient difficiles à contrer parce qu’il place si bien ses balles près des lignes. »

Polansky avait surpris les journalistes l’an dernier à Montréal en confiant avoir demandé à Federer d’autographier trois balles pour les remettre à des amis. Cette fois-ci, il n’a pas demandé d’autographes à Djokovic...

Polansky participera maintenant au tournoi Challenger de Vancouver avant de tenter de se qualifier pour les Internationaux des États-Unis.

« J’aimerais parvenir à gagner mes trois matchs de qualification à Flushing Meadows, mais si j’échoue au troisième, je souhaite être repêché de nouveau [lire être appelé à remplacer un joueur blessé] pour établir un record avec quatre repêchages en autant de tournois du Grand Chelem durant la même année ! » a lancé Polansky en esquissant un sourire.

À surveiller jeudi

COURT CENTRAL
11h
Grigor Dimitrov (BUL) (5) 
c. Frances Tiafoe (USA)
Pas avant 12h30
Stefanos Tsitsipas (GRE)
c Novak Djokovic (SRB) (9)
Pas avant 18h30
Robin Haase (NED)
c Dennis Shapovalov (CAN) *
Pas avant 20h00
 Rafael Nadal (ESP) (1)
c. Benoit Paire (FRA)
Pas avant 20h00
Rafael Nadal
c Marton Fucsovics (HUN)
ou Stan Wawrinka (SUI) 
COURT NATIONALE
Heure à déterminer
Daniil Medvedev (RUS)
ou Félix Auger-Aliassime (CAN)    *
c Alexander Zverev (ALL)

* Canadiens en action