/sports/tennis
Navigation

Aliassime et Nestor: joueurs aux antipodes, même déception

Félix Auger-Aliassime a été éliminé mercredi.
Photo d’archives, AFP Félix Auger-Aliassime a été éliminé mercredi.

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Deux joueurs canadiens aux antipodes sur le plan de leur carrière ont quitté le Centre Aviva avec la même déception au cœur très tard mercredi soir.

Sur le court central, Félix Auger-Aliassime s’en voulait d’avoir laissé filer la victoire lors du bris d’égalité de la troisième manche contre Daniil Medvedev, ce qui est venu gâcher son 18e anniversaire de naissance.

Daniel Nestor, le doyen des joueurs de l’ATP, à l’âge de 45 ans, a quant à lui quitté un court secondaire la tête basse après avoir perdu son match en double à sa 30e participation au tournoi de la Coupe Rogers. Vasek Pospisil et lui ont encaissé un revers face à la paire composée de Marc et de Feliciano Lopez, qui l’ont emporté 6-7, 6-2 et 10-6.

Nestor, le plus grand joueur de double de l’histoire au pays, aurait aimé effectuer une sortie heureuse devant ses fans, bien qu’il aura la chance de se reprendre au cours d’une rencontre de la Coupe Davis à la mi-septembre à Toronto, avant de prendre sa retraite.

Ça fait partie de l’apprentissage

Auger-Aliassime, de son côté, ne cachait pas sa frustration à la suite de cette défaite subie devant un rival qu’il aurait dû battre, Medvedev l’emportant en des manches de 3-6, 6-4, 7-6 (7). Le Québécois n’avait surtout pas le cœur à se faire souhaiter bon anniversaire lorsqu’il a rencontré les médias !

« Je suis très déçu d’avoir vu la victoire me glisser entre les doigts, a-t-il commenté. Je suis triste et frustré. Le match s’est joué sur quelques points et il est difficile pour moi de dire ce qui a pu faire la différence à la fin. Je le ferai à tête reposée plus tard. C’est certain qu’il y aura des ajustements à apporter dans mon jeu.

« C’est dommage parce que ça fait quelques tournois où je rate l’occasion d’aller plus loin. J’ai du mal à concrétiser les victoires, a-t-il ajouté. Pourtant, je me sentais bien. Je n’étais pas plus nerveux qu’à l’habitude. La foule m’a très bien supporté durant tout le match.

« Ce n’est vraiment pas le résultat que j’espérais obtenir. J’ai très bien joué lors de la première manche et Medvedev s’est ensuite ajusté. Il est demeuré très solide pour gagner le bris d’égalité. Le mérite lui revient. »

Il s’approche du top 100

Auger-Aliassime peut se consoler à l’idée qu’il a récolté de bons points qui lui permettront de grimper dans le top 120 lors de la prochaine publication du classement de l’ATP lundi, lui qui occupe le 133e rang actuellement. Il s’approche donc de son objectif de figurer parmi les 100 premiers au monde, et il tentera d’aller chercher d’autres points la semaine prochaine au tournoi Challenger de Vancouver.

Pour sa participation au deuxième tour de la Coupe Rogers, Auger-Aliassime a encaissé une bourse de 35 000 $.