/news/transports
Navigation

[VIDÉO] Des images de la structure endommagée du pont de l’île d’Orléans attirent l’attention sur le web

Coup d'oeil sur cet article

Des vidéos du pont de l’île d’Orléans tournés récemment par un résident de l’endroit, où l’on peut apercevoir le piètre état de la structure, circulent abondamment ces jours-ci sur le web.

Les images captées et relayées par Philippe Castonguay montrent des marques évidentes de l’effritement du pont, principalement de ses piliers. Des morceaux se sont détachés de la structure, qui a également été attaquée par la rouille.

«Ça n’a quasiment pas d’allure de laisser ça de même. Un moment donné, il ne faut pas attendre que des gens se tuent. C’est magané, il y a des morceaux qui tombent», a expliqué M. Castonguay, qui franchit le pont quotidiennement.

«On voit des pièces de métal qui sont tombées. Elles sont cassées. Ce n’est pas normal de ramasser une pièce de quatre pouces d’épais en fer par terre. Elle sert à quelque chose cette pièce-là. Ils devraient faire quelque chose avant qu’il arrive une bad luck», a ajouté M. Castonguay, qui a grandi à l’île d’Orléans.

Autre son de cloche

Pour sa part, le ministère des Transports assure que le pont de l’île d’Orléans est sécuritaire. Une inspection complète a été réalisée dans les derniers jours. Ce type d’inspection a lieu tous les deux ans et toutes les pièces sont analysées.

Les résultats de l’inspection ne sont pas encore connus, mais le porte-parole du MTQ, Guillaume Paradis, a expliqué que si les ingénieurs avaient remarqué un problème majeur, ils l’auraient immédiatement déclaré.

«Lorsqu’ils font l’inspection, s’il y a une situation alarmante qui nécessite une intervention rapide, on ne prend aucun risque et on agit rapidement. Ça peut mener à des solutions drastiques. Nous avons déjà fermé des structures d’urgence parce qu’on s’est rendu compte qu’il y avait un problème. Dans ce cas-ci, on n’a pas besoin de le faire. On surveille le pont de près, soyez rassurés», a indiqué M. Paradis.

Ce dernier convient qu’il est normal pour certains citoyens de se poser des questions.

«On sait que son état esthétique laisse à désirer. Mais les citoyens doivent être rassurés car leur sécurité n’est pas compromise.»

Le pont de l’île d’Orléans a été inauguré en 1935. Près de 12 000 véhicules l’empruntent quotidiennement. Le ministère des Transports a annoncé en 2015 qu’un nouveau pont sera construit d’ici 2024. Il s’agira d’un pont à haubans, semblable au pont Olivier-Charbonneau sur l’autoroute 25, à Laval, ou encore au futur pont Champlain, à Montréal.