/news/society
Navigation

La légalisation du cannabis coûtera cher à Trois-Rivières

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES – La Ville de Trois-Rivières prévoit que la légalisation du cannabis aura un impact défavorable sur son budget.

Les coûts additionnels provenant du service de police municipal, qui bénéficie d’un budget annuel de près de 31 millions de dollars, devraient atteindre 1,2 million de dollars.

«C'est plus d'un million de dollars, le coût rattaché à la légalisation du cannabis, a indiqué le maire Yves Lévesque. Ça va prendre plus d'enquêteurs. Il y aura plus de contestations en cour et des gens devront y aller en temps supplémentaire.»

Il faut ajouter à cela la formation des nouveaux agents évaluateurs, l'acquisition d'outils de dépistage et la mise sur pied de programmes de prévention.

Pour l’instant, les policiers n'auront pas à gérer la culture de plants de marijuana à domicile, puisqu’elle n’a pas été autorisée par la loi.

Le gouvernement Couillard a prévu dans son dernier budget une enveloppe de 60 millions de dollars sur deux ans pour éponger les frais supplémentaires des municipalités liés à la légalisation du cannabis. Néanmoins, le maire de Trois-Rivières craint que cette somme soit nettement insuffisante.

«Ça avait été dit, qu'il y aurait des compensations. Mais seront-elles à la hauteur?» se questionne M. Lévesque.