/news/currentevents
Navigation

Un suspect interrogé après le meurtre au Saguenay

Un homme de 20 ans questionné de longues heures

Karl-Emmanuel Villeneuve, 20 ans, a été interrogé pendant plusieurs heures au quartier général de la SQ avant de comparaître au palais de justice de Chicoutimi.
Photo Pierre-Alexandre Maltais, Collaboration Spéciale Karl-Emmanuel Villeneuve, 20 ans, a été interrogé pendant plusieurs heures au quartier général de la SQ avant de comparaître au palais de justice de Chicoutimi.

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Un homme de 20 ans a comparu jeudi soir sous des chefs d’accusation de possession d’armes à feu illégales, après avoir été interrogé de longues heures à propos du meurtre survenu la semaine dernière, à Saguenay.

Karl-Emmanuel Villeneuve est considéré par la Sûreté du Québec comme un suspect pour l’homicide d’Alexandre Larouche, 22 ans, retrouvé mort dans la maison de ses parents la semaine dernière, dans le secteur de Chicoutimi-Nord.

Soulignons qu’aucune accusation de meurtre n’a été déposée concernant ce dossier.

Sans antécédent

Villeneuve, qui n’a aucun antécédent judiciaire, est accusé de possession illégale d’un fusil tronçonné de calibre .12 et d’un pistolet de calibre .45.

Il lui est également interdit d’entrer en contact avec deux individus.

« C’est certain qu’il va y avoir d’autres chefs d’accusation », a confié l’avocate de la défense, Me Mélanie Décoste, du cabinet Fradette et Lebel.

La Couronne s’est opposée à la remise en liberté de l’accusé, qui demeurera incarcéré à la prison de Roberval jusqu’à son enquête caution prévue pour mardi prochain.

Karl-Emmanuel Villeneuve a été interrogé toute la journée jeudi au quartier général de la SQ.

Le palais de justice de Chicoutimi a d’ailleurs dû demeurer exceptionnellement ouvert jusqu’à 18 h 15 afin que l’homme de 20 ans comparaisse devant un juge dans le délai de 24 h prévu par la loi.

« Avant de porter des chefs d’accusation, je dois m’assurer d’avoir la preuve qui le justifie. C’est pourquoi on a demandé au tribunal un délai de trois jours pour pouvoir porter les chefs opportuns », a indiqué la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Mélanie Paré.

Perquisition

Rappelons que l’accusé a été arrêté mercredi soir dans un logement de la rue Jacques-Cartier, en plein centre-ville de Chicoutimi.

Les enquêteurs du service d’identité judiciaire de la SQ ont passé la soirée sur place pour passer l’appartement au peigne fin, après être repartis avec le jeune homme, menottes aux poings.

Le corps d’Alexandre Larouche a été retrouvé avec des marques évidentes de violence le 2 août dans une résidence de la rue Johanna.

Les enquêteurs croient que son meurtre pourrait être lié au crime organisé. La thèse d’une dette de drogue avait été évoquée la semaine dernière.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.