/auto/prizelist
Navigation

9 clins d’œil captivants dans les films Les Bagnoles

Les Bagnoles
courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Dans la saga des films Les Bagnoles, pas grand-chose n’a été laissé au hasard. Et les clins d’œil à l’histoire du cinéma, de l’automobile et de la course sont nombreux. En voici quelques-uns.

 

À lire aussi: Les plus belles scènes de films québécois mettant en vedette des voitures

 

Flash McQueen
Les Bagnoles
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Alors qu’on pourrait croire que le personnage principal a été baptisé ainsi en l’honneur de Steve McQueen, célèbre acteur et pilote, la légende raconte que Pixar aurait plutôt rendu hommage à un de ses créateurs. Glenn McQueen, qui travaillait pour le studio d’animation américain, a perdu la vie en 2002 suite à un mélanome.

Plaque d’immatriculation arrière de Luigi
Les Bagnoles
Pixar

Si vous pensiez que le numéro d’immatriculation de la petite Fiat 500 jaune a été choisi sans raison, détrompez-vous. L’inscription «44.5 – 10.8» correspond aux coordonnées géographiques de l’usine de Ferrari à Maranello en Italie.

Numéro 95
Les Bagnoles
Pixar

Dans cette série de films, bien des numéros sont symboliques. Si Flash McQueen porte le numéro 95, ce n’est pas pour rien. En effet, il correspond à l’année de sortie du tout premier film d’animation de Pixar. Histoire de jouets.

Pneus Lightyear
Les Bagnoles
Pixar

Lorsqu’on jette un œil aux pneumatiques qui chaussent Flash McQueen, on peut y lire «Lightyear». En plus d’y voir une référence au fabricant de pneus Goodyear, on constate aussi qu’il s’agit d’une autre référence au film Histoire de jouets. Celui qui porte le nom «Buzz l’Éclair» en français s’appelle «Buzz Lightyear» dans la version originale.

Piston Cup
Les Bagnoles
Pixar

Les personnages principaux du premier film participaient à la Piston Cup. Il s’agissait d’une référence à la célèbre Winston Cup en NASCAR.

Jacques Villeneuve
Les Bagnoles
Pixar

Dans le deuxième volet de cette saga, Jacques Villeneuve s’est chargé du doublage de David Hobbscap. Prenant la forme d’une Jaguar E-Type, ce personnage est celui d’un commentateur de course automobile.

J.P. Drive
Les Bagnoles
Pixar

De couleur blanche, la voiture de J.P. Drive est reconnaissable grâce au logo d’Apple qui se trouve sur son capot. Rappelons-nous que Steve Jobs a été un joueur clé dans le développement de Pixar. Quant au numéro de la voiture, 84, il correspond à l’année d’introduction du premier Macintosh.

Le King
Les Bagnoles
Pixar

Si le King s’appelle de cette manière, ce n’est pas pour rien. Souvenons-nous que c’était le surnom donné à Richard Petty, illustre pilote de NASCAR. Lors de la saison 1970, il courait au volant d’une Plymouth Superbird bleue affichant le numéro 43.

Plaque d’immatriculation de Fillmore
Les Bagnoles
Pixar

Luigi n’est pas le seul personnage à porter une plaque d’immatriculation symbolique. C’est le cas aussi de Fillmore, le Volkswagen T1. Les chiffres «51237» correspondent à la date de naissance de George Carlin qui a prêté sa voix à ce vieux hippie. Il est né le 12 mai 1937.