/finance
Navigation

Taux de chômage le plus faible: la région de Québec se classe 2e au pays

Le taux de chômage à Québec était de 3,9% en juillet

Coup d'oeil sur cet article

Le taux de chômage dans la région de Québec est resté relativement stable en juillet dernier, affichant une légère hausse de 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 3,9 %.

La région conserve le deuxième plus faible taux de chômage au Canada, tout juste derrière Peterborough, en Ontario, où il s’élève à 3,3 % pour la même période.

temps plein

« La majorité des emplois perdus était à temps partiel, alors que l’emploi à temps plein a crû », a indiqué Émile Émond, économiste à Québec International.

« À la suite d’un début d’année sur les chapeaux de roues, une accalmie du marché du travail était prévisible et attendue par plusieurs observateurs. Cependant, la perspective annuelle permet de déceler une tangente favorable », a-t-il ajouté.

En juillet, la RMR de Québec a enregistré 456 800 emplois, ce qui représente une perte de 3400 emplois par rapport au mois précédent.

Au Québec, le taux s’est accru à 5,6 % au mois de juillet, en hausse de 0,2 point, et le nombre d’emplois a reculé de 8400 par rapport à juin.

Un creux historique

À l’échelle du pays, le taux de chômage a baissé de 0,2 point pour s’établir à 5,8 %, rapporte Statistique Canada.

L’emploi était en hausse de 54 000 pendant le mois, un accroissement attribuable surtout à l’apport de l’Ontario.

Le taux de chômage au Canada, qui a été enregistré plusieurs fois dans les dernières années, constitue un creux historique, depuis 1976, année où Statistique Canada a commencé à compiler des données à ce sujet.

En Ontario, 61 000 emplois ont été créés, « et la totalité de l’augmentation était attribuable au travail à temps partiel », précise l’agence fédérale. Le taux de chômage a baissé à 5,4 %, en recul de 0,5 point, « ce qui correspond au plus récent creux enregistré en juillet 2000 », indique-t-on.

– Avec la collaboration de l’Agence QMI