/news/currentevents
Navigation

Fusillade à Fredericton: les autorités révèlent l'identité des policiers abattus

Four killed in shooting in Canada, including 2 police
AFP

Coup d'oeil sur cet article

FREDERICTON, N.-B. | Les autorités ont révélé l’identité des deux policiers tués vendredi matin à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, lors d’une fusillade qui a fait au moins quatre victimes.

Les agents abattus sont Lawrence Robert Costello, 45 ans, et Sara Mae Burns, 43 ans. Ils laissent respectivement dans le deuil quatre et trois enfants.

M. Costello était un vétéran ayant plus de 20 ans d’expérience dans le service de police alors que Mme Burns était policière depuis deux ans.

«C’est la pire chose pour une chef de police d’avoir à annoncer cette nouvelle», a déclaré la chef du service de police de Fredericton, Leanne Fitch, en conférence de presse.

Les premiers sur les lieux

Les deux policiers tués ont répondu à un appel d’urgence pour des coups de feu vers 7 h 10. «Dès qu’on a eu l’appel, ils ont sauté dans leur véhicule. C’était les premiers policiers sur les lieux», a précisé Martin Gaudet, chef adjoint de la police de Fredericton.

Four killed in shooting in Canada, including 2 police
CAPTURE D'ÉCRAN / GLOBAL / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

À leur arrivée à l'adresse de Brookside Drive, ils ont trouvé deux victimes sur le sol et c’est à ce moment qu’ils ont été abattus.

Quant au suspect, les autorités ont seulement fait savoir qu’ils avaient arrêté vers 9 h 30 un homme de 48 ans, de Fredericton. Il est maintenant traité à l’hôpital pour des blessures sérieuses après un échange de coups de feu avec la police dans l'immeuble à logements où il a semé la terreur.

Four killed in shooting in Canada, including 2 police
CAPTURE D'ÉCRAN / GLOBAL / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

En raison de l’enquête en cours, aucun détail n’a été rendu public quant aux motivations du tireur ou à l’arme utilisée. L'enquête a été transférée à la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Les policiers n’ont pas dévoilé l’identité des deux victimes civiles, car leurs proches doivent encore être avisés de leur décès. Il s’agit d’un homme et d’une femme, chacun d’âge adulte.

Le maire de Fredericton, Mike O’Brien, a appelé les citoyens à la patience pendant que l’enquête suit son cours. «Dans cette communauté, nous pleurons ensemble, mais nous guérissons ensemble aussi», a-t-il affirmé.

Témoignages

De nombreux témoins ont assisté à la scène ou entendu des tirs. C’est le cas de Sawyer Adams, qui s’est confié au journal local «The Daily Gleaner».

«Je me suis réveillé vers 7 h 30 en entendant des coups de feu», a-t-il dit, en racontant avoir vu deux policiers tirer, dont l’un qui avait une arme de grande puissance.

Justin McLean, un autre témoin vivant à proximité du lieu de la fusillade, a indiqué pour sa part avoir vu deux policiers décédés et avoir entendu de 20 à 30 coups de feu.

Les circonstances entourant la fusillade ne sont pas connues à l'heure actuelle.

Ils ont dit

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick Brian Gallant sur Twitter: «Nous sommes tous bouleversés et attristés de prendre connaissance, ce matin, de l’incident tragique qui se déroule à Fredericton».

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau sur Twitter: «Des nouvelles terribles en provenance de Fredericton. Je suis de tout cœur avec ceux qui sont touchés par la fusillade survenue ce matin. Nous suivons la situation de près.»

Justin Trudeau a ajouté, par communiqué: «Les Canadiens à travers le pays ont été bouleversés d’apprendre ce matin qu’une fusillade était survenue à Fredericton, provoquant la mort de quatre personnes, dont deux policiers. Nous partageons le deuil de tous ceux qui ont perdu un ami, un collègue ou un membre de leur famille. Nous souhaitons un rétablissement prompt et complet à ceux qui ont été blessés.

«Aucun geste n’est plus noble que celui de mettre sa propre vie en danger pour protéger celle des autres. Ce matin, les premiers intervenants se sont rapidement rendus sur les lieux du drame. Ils n’ont pas hésité à faire ce qu’il fallait afin d’assurer la sécurité de leurs concitoyens. Ils ont accompli leur devoir avec sang-froid. Nous n’oublierons jamais les deux policiers décédés, dont le sacrifice a sans aucun doute sauvé des vies et empêché une tragédie encore plus grave.

Le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale sur Twitter: «Vivement préoccupé par la fusillade aujourd'hui à Fredericton. Avec l’aide de la GRC, [la police] de Fredericton fait actuellement enquête. Habitants devraient suivre leurs consignes. Mes pensées et mes prières sont avec les victimes et leurs familles pendant ce moment difficile.»

Le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer sur Twitter: «Nouvelle choquante et dévastatrice de Fredericton ce matin. Jill et moi prions pour les familles de ces courageux agents et toutes les personnes touchées par la violence de ce matin.»

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh sur Twitter: «Des nouvelles tragiques arrivent de Fredericton. Mon coeur est avec toutes les personnes touchées par la fusillade et tous les premiers répondants.»

Le ministre fédéral et député néo-brunswickois, Dominic LeBlanc sur Twitter: «Mes pensées vont à la famille et aux amis des personnes touchées par l'incident tragique à Fredericton. Merci à tous les courageux premiers intervenants qui travaillent dur pour garder les gens en sécurité.»

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard sur Twitter: «Nous sommes de tout cœur avec nos voisins et amis du Nouveau-Brunswick qui sont aujourd’hui touchés par un acte de violence inexplicable. Nos premières pensées vont aux proches des victimes.»

La commissaire de la GRC, Brenda Lucki sur Twitter: «La #GRC offre ses sincères condoléances aux familles, amis et collègues des victimes et des officiers décédés lors de la fusillade tragique de ce matin à Fredericton. Merci à la @CityFredPolice et aux premiers intervenants pour leurs efforts continus à la suite de cette tragédie.»

Le maire de Fredericton, Mike O’Brien sur Twitter: «Nos cœurs sont brisés par le meurtre de deux de nos braves policiers. En ce moment de choc et de deuil, protégeons leurs familles.»

Le député fédéral de Fredericton, Matt DeCourcey sur Twitter: «Mon amour est avec tout le monde dans notre communauté et mes pensées et prières sont avec les gens touchées par la tragédie de ce matin. J'exprime toute ma gratitude envers les premiers intervenants qui continuent à réagir à la situation.»

L’ambassadrice des États-Unis au Canada, Kelly Craft sur Twitter: «Choquée et troublée d’apprendre la tragédie à Fredericton et que deux policiers figurent parmi ceux qui ont été tués. Je prie pour @CityFredPolice, les premiers répondants, et tous ceux dans la région.»