/finance/business
Navigation

Québec investit plus de 43 M$ dans le Centre de recherche industrielle du Québec

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | L’aide allouée par le gouvernement du Québec de 43,5 M$ sur cinq ans permettra au Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) d’implanter des antennes régionales pour aider les entreprises dans leur transformation technologique.

Une partie de cette somme, soit 20,8 M$ est destinée à rehausser les infrastructures. La société d’État, qui est présente à Québec et à Montréal, ouvrira  des bureaux à Drummondville, dans l’arrondissement Saint-Laurent et à

Longueuil avec d’autres partenaires. Les investissements serviront entre autres  à mettre en place des centres de démonstration et de formation d’impression 3D qui est la voie du futur, selon le PDG du CRIQ, Denis Hardy, notamment dans les secteurs médical et aéronautique. «On vient de donner les moyens au CRIQ d’être le bras industriel du Québec de manière encore plus forte», a déclaré la ministre responsable de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Dominique Anglade.

Le CRIQ entend jouer un rôle accru dans la transition des entreprises vers l’industrie 4.0. L’an dernier, le CRIQ a réalisé près de 3 380 mandats dans plus de 2000 entreprises.