/sports/golf
Navigation

Championnat de la PGA: Tiger Woods ne peut rejoindre Brooks Koepka

PGA Championship - Final Round
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Tiger Woods est passé bien près de remporter un premier titre sur le circuit de la PGA depuis 2013, mais il a finalement manqué de temps, dimanche, lors de la ronde ultime de la 100e édition du Championnat de la PGA, tenu à St. Louis.

Woods a complété le parcours avec sa meilleure ronde du week-end, soit une performance de 64 (-6), mais son cumulatif de 266 (-14) n’a pas été suffisant pour devancer son compatriote Brooks Koepka, qui a remporté le prestigieux tournoi avec un total de 264 (-16).

Dans sa journée de boulot, Woods a réussi huit oiselets, mais a également péché à deux reprises.

La mégavedette du golf termine donc au deuxième rang. C’est la seconde fois cette saison qu’il termine deuxième d’un tournoi: il avait terminé derrière Paul Casey au Championnat Valspar en mars.

Heureux malgré tout

Celui qui a remporté 14 titres majeurs dans son illustre carrière était tout simplement heureux de son niveau de jeu, au terme de l'événement.

«Lors des deux derniers tournois majeurs, j’étais dans le coup et jamais je n’aurai cru cela il y a un an. Je suis incroyablement reconnaissant», a-t-il déclaré à la fin du tournoi.

Woods a également eu de bons mots pour les partisans qui l’ont appuyé pendant son parcours sur les allées de Belleville Country.

«C’est supporteurs ont été tellement positifs tout au long de la semaine, je ne peux les remercier suffisamment. Ce qu’ils m’ont dit, ça veut dire énormément pour moi.»

Un troisième titre majeur pour Brooks Koepka

Pour sa part, Koepka a mis la main sur un deuxième tournoi majeur en 2018. Il avait préalablement remporté l’Omnium des États-Unis en juin, tournoi qu’il avait également remporté en 2017.

À 28 ans, il rejoint Woods, Jordan Spieth, Jack Nicklaus et Tom Watson dans le groupe sélect des golfeurs à avoir remporté trois tournois majeurs avant d’avoir 30 ans depuis la Seconde Guerre mondiale.

Koepka s’est fait une petite frayeur avec deux bogueys successifs aux quatrième et cinquième fanions. Il a cependant su se ressaisir avec trois oiselets consécutifs avant la fin du premier neuf. Il a terminé sa journée avec six oiselets.

Le fait de lutter avec un certain Tiger Woods lui a aussi ajouté une pression supplémentaire.

«La foule me faisait savoir ce qu’il se passait. Au début du neuf de retour, je pouvais entendre les réactions du public. Quand Tiger a entamé sa remontée et quand Scotty [Adam Scott] a tenté une remontée aussi, c’est devenu bruyant», a expliqué Koepka.

Scott, qui jouait avec le gagnant, a finalement pris le troisième rang avec un cumulatif de 267 (-13).