/sports/others
Navigation

Emily Batty décroche le bronze au cross-country

Malgré un départ laborieux, la Canadienne revient en force et réussit un podium

Emily Batty
Photo courtoisie, Mathieu Belanger Emily Batty a réussi à effectuer une belle remontée pour finalement décrocher le bronze à l’épreuve de cross-country couru dimanche sur le Mont-Sainte-Anne.

Coup d'oeil sur cet article

BEAUPRÉ | Partie du 8e rang, la Canadienne Emily Batty a survécu à un mauvais départ pour remporter la médaille de bronze de l’épreuve de cross-country disputée, dimanche, dans le cadre de la Coupe du monde du Mont-Sainte-Anne.

Championne canadienne en titre, Batty s’est approchée de la médaillée d’argent à quelques reprises, mais la Danoise Annika Langvad a tenu le coup pour assurer sa deuxième place.

5e podium pour Neff

Impériale, la championne du monde en titre Jolanda Neff a survolé le parcours pour signer son 5e podium de la saison, terminant avec une priorité de deux minutes sur sa plus proche poursuivante. La Suissesse demeure ainsi en tête du classement cumulatif de la Coupe du monde.

« Je suis vraiment contente de ma course, a souligné Batty qui a terminé au pied du podium aux Jeux olympiques de 2016 à Rio. J’ai l’habitude de terminer le dernier tour en force, mais je dois améliorer mes départs si je veux avoir une chance de monter sur le podium au championnat mondial en septembre en Suisse. J’ai été coincée dans un coin lors du premier tour et je me suis retrouvée en 20e position. »

« J’ai effectué une bonne remontée et je me suis servi de l’énergie de la foule, de poursuivre l’Ontarienne qui a remporté le bronze au Mont-Sainte-Anne en 2016. Je remercie les amateurs pour leurs encouragements. J’ai tenté de fermer l’écart qui me séparait du podium et j’ai vraiment cru à mes chances de terminer en deuxième place, mais Annika a résisté à la pression. Ça ressemblait à l’an dernier où j’avais terminé au 4e rang tout juste derrière Annika. »

Neff n’a jamais regardé derrière. « C’était à mon avantage de partir seule dès le départ, a-t-elle expliqué. J’ai pu rouler à mon rythme, mais la chaleur était incroyable et ce fut difficile de terminer. J’adore les descentes et c’est dans ces sections que je suis la plus forte. C’est du vrai VTT. Le parcours est hyper technique, mais j’ai réussi à bien le négocier. Ça va être hyper, hyper cool de disputer le mondial à la maison. Mes amis et ma famille seront présents. Les gens adorent le VTT en Suisse et ça va être la fête. »

Pendrel satisfaite

À son retour à la compétition après avoir soigné une fracture à l’humérus subie à l’entraînement au début du mois de juin, Catharine Pendrel était satisfaite de sa prestation, elle qui a terminé au 16e rang à 9 min 47 s de la gagnante.

« La course d’aujourd’hui (dimanche) était très, très importante avant les mondiaux dans quatre semaines, a-t-elle indiqué. Je ne suis pas nécessairement confiante pour une médaille au mondial, mais je peux peut-être viser une place dans le Top 5. Il me manque de la forme un peu. J’étais craintive en arrivant ici, mais tout est rentré dans l’ordre après deux ou trois tours à l’entraînement. »

La Canadienne Haley Smith a signé son premier Top 10 en carrière avec une 8e position.

Raphaël Gagné fier de sa 25e place

BEAUPRÉ | Parti avec le dossard 49, Raphaël Gagné a signé son meilleur résultat international de la saison en terminant en 25e place.

« Il n’y a pas de doute que c’est ma meilleure course de la saison, a déclaré le coureur de la formation Silverback OMX. Je peux dire mission accomplie puisque je visais une place dans le Top 30. On ne sait jamais à quoi s’attendre dans une telle course. »

Gagné a changé de stratégie au départ.

« J’ai fourni un effort supplémentaire au départ et dans le premier tour afin de me tenir loin du trafic, a-t-il expliqué. J’ai payé le prix à la fin, mais ça valait le coup puisque je suis toujours demeuré dans le Top 30. Il y a moins de coureurs ici qu’en Europe et j’ai pu mieux m’exprimer. À ma dernière course en Europe, j’ai chuté au départ et je me suis retrouvé en 110e place après 30 secondes. »

Gagné croit que sa 25e place lui servira pour la fin de la saison. « Ça augmente la confiance pour le mondial, a-t-il précisé. Mon niveau de forme est bon. J’ai connu un plus lent départ cette année, mais l’objectif était de terminer avec plus de fraîcheur. »

Bouchard déçu

De son côté, Léandre Bouchard était déçu de son résultat.

« Parce que la course est à la maison, mes attentes étaient grandes et mon résultat est en dessous de mon objectif, a résumé le coureur d’Alma qui a pris le 44e rang. Ça fait longtemps que je n’ai pas obtenu un bon résultat au Mont-Sainte-Anne. Une place dans le top 30 aurait été sympa. Avec des montées plus longues, ce n’est pas un parcours qui me convient très bien. Je suis plus un rouleur et un puncher. C’est très spécial d’entendre ton nom partout et j’aurais aimé récompenser les amateurs avec un meilleur résultat. »

Le Suisse Mathias Flueckiger a remporté l’or, devançant l’Italien Gerhard Kerschbaumer et le Français Titouan Carod.

Chez les moins de 23 ans, Sophianne Samson a obtenu le meilleur résultat canadien avec une 11e position, elle qui avait pris le 20e rang l’an dernier. « Je me suis surpassée, a raconté la coureuse de Lac-Beauport qui entamera ses études en médecine à Laval en septembre. Je ne m’attendais pas à un tel résultat. Après ma 20e place de l’an dernier, je voulais m’améliorer, mais je ne pensais pas le faire autant. Je suis une grimpeuse et le parcours m’avantage. Je suis très contente et vraiment fière de moi. »

« Ma priorité est mes études et je consacre moins de temps que les autres filles, d’ajouter Samson. Je suis déterminée à jumeler les deux l’an prochain. »