/sports/soccer/impact
Navigation

Impact : l’arrivée des nouveaux se fait déjà sentir

Rudy Camacho affirme que l’équipe fait son possible pour que les deux nouveaux joueurs se sentent les bienvenus au sein de la formation montréalaise.
JOEL LEMAY/AGENCE QMI Rudy Camacho affirme que l’équipe fait son possible pour que les deux nouveaux joueurs se sentent les bienvenus au sein de la formation montréalaise.

Coup d'oeil sur cet article

Après le verdict nul de 1-1 face au Real Salt Lake, les joueurs de l’Impact de Montréal n’avaient que de bons mots à dire à l’endroit des nouvelles acquisitions de l’équipe à la date limite des transferts, l’attaquant Quincy Amarikwa et le milieu de terrain Micheal Azira.

Ces derniers ont fait leur entrée lors de la deuxième demie du match, qui a été disputé tard en soirée samedi.

«Ils sont déjà à l’aise, ils font partie de notre famille et ils ont tout fait pour aller chercher la victoire pendant le match», a mentionné le milieu de terrain Saphir Taïder après la rencontre.

De son côté, le défenseur Rudy Camacho affirme que l’équipe fait son possible pour que les deux joueurs se sentent les bienvenus au sein de la formation montréalaise.

L'attaquant Quincy Amarikwa, qui est arrivé en remplacement de Matteo Mancosu pendant la partie, affirme qu'il est prêt à jouer un grand rôle dans la formation, même s'il doit encore se familiariser avec le système de jeu.

«Je vais essayer de m’adapter au style des autres joueurs le plus rapidement possible, mais ce qui est sûr c’est qu’ils sont très bons. C’est à moi de montrer ce que je suis capable de faire afin d’être utile à l’équipe.»

«C’était un bon début avec eux, il faut maintenant que je contribue davantage pour apporter quelque chose de plus à cette équipe, c’est pour cette raison que je suis ici.»

Des joueurs déçus

Même s’ils ont réussi à aller chercher un précieux point au classement sur la route face à un Real Salt Lake dangereux à son domicile, les visages étaient longs chez les joueurs, eux qui souhaitaient quitter l’ouest des États-Unis avec la victoire.

«On était venu pour gagner, a finalement lancé Taïder, visiblement déçu de la tournure du match. C’est bien de ne pas être satisfait même si on a fait un nul, ça va nous motiver à gagner la prochaine partie.»

L’Algérien s’est davantage dit frustré par rapport au manque d’opportunisme de l’attaque.

«On a montré de belles choses par moment, mais on n’a pas été capable de capitaliser. On a eu des situations de jeu où on aurait pu marquer si on avait fait mieux techniquement. Nous ne sortons pas d’ici avec le sourire, mais on sait tous qu’on fera mieux à la maison.»

L’Impact disputera un match crucial s’il souhaite toujours occuper le sixième et dernier rang donnant accès aux éliminatoires dans l’Est, puisque le Fire de Chicago, équipe également dans la course aux séries, sera de passage au Stade Saputo samedi prochain.