/sports/football/alouettes
Navigation

Johnny Manziel: un vrai leader

Johnny Manziel
Photo Agence QMI, Marc Desrosiers Johnny Manziel

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Depuis son arrivée à Montréal, Johnny Manziel démontre qu’il veut tout faire pour mener les Alouettes à la victoire.

Après le match contre Ottawa, le quart a parlé comme un leader même si ça ne fait que deux semaines qu’il est avec l’équipe.

« Je ne suis pas heureux du résultat de la rencontre, mais on a démontré une belle progression par rapport à la semaine dernière », a souligné Manziel.

Il est revenu sur le dur contact dont il a été victime au troisième quart. Après une belle course, il a été accueilli solidement à la porte des buts d’Ottawa par un demi défensif adverse.

« J’ai eu l’impression de rentrer dans un mur de briques, a-t-il expliqué. Leur défensive était rapide et imposante. Je voulais leur prouver qu’ils ne pouvaient pas me sortir de la rencontre de cette façon.

« Je voulais me battre avec mes coéquipiers jusqu’au bout. Je veux être le quart-arrière de cette équipe et de cette ville. J’espère qu’ils vont continuer de croire en moi, car c’est très dur de ne pas avoir les résultats escomptés. »

Manziel a été évalué par les médecins de l’équipe pour une possible commotion cérébrale après ce jeu. Il a été en mesure de retourner sur le terrain. Il a été toutefois réévalué au terme de la rencontre, mais tout semblait normal.

Pour le reste, la ligne offensive l’a beaucoup mieux protégé que la semaine dernière et il n’a pas été obligé de sortir de sa pochette à tous les jeux pour pouvoir lancer le ballon.

« Notre ligne offensive a fait de l’excellent travail et on avait beaucoup travaillé sur notre communication pendant la semaine d’entraînement, a précisé Manziel. C’est un pas en avant. »

Sherman satisfait

Son entraîneur Mike Sherman a vu plusieurs bonnes choses de son quart-arrière.

« Il a démontré une grande amélioration par rapport à la semaine dernière, a souligné l’entraîneur des Alouettes. Il a pris de bonnes décisions et il n’a pas commis de revirements.

« Je crois qu’il va continuer à s’améliorer à mesure que les semaines vont défiler. »

 

Sur le même sujet