/sports/racing
Navigation

Le maire se dit «pourri»

Le maire se dit «pourri»
Photo Louis Butcher

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Vaincu une nouvelle fois par Michel Barrette, dimanche, en Coupe Nissan Micra, le maire de Trois-Rivières n’a pas été en mesure de renverser la vapeur.

Yves Lévesque perd son pari et ravale ses paroles. Il devra donc aller couper le gazon devant l’hôtel de ville avec une tondeuse manuelle.

« Quand tu craches dans les airs, ça te revient, a avoué le maire. Non, Michel, tu n’es pas pourri [comme il l’avait prétendu en début de semaine], quoique pas très bon non plus. Si tu l’avais été, tu serais sur le podium.

« Je m’incline quand même, c’est moi, le pourri. »

Sous le drapeau jaune

Lévesque a joué un petit tour à son rival quand il l’a doublé pendant que les travailleurs de pistes s’affairaient à dégager les bolides de Normand Boyer et de Frédéric Bernier, impliqués dans un sérieux accident (sans gravité pour les pilotes) au premier virage.

Dépasser un adversaire sous le drapeau jaune est évidemment interdit en course automobile.

« Vous auriez dû lui voir la face quand je suis passé devant lui, a raconté Lévesque. Ce n’était pas le Michel Barrette que vous voyez habituellement avec le sourire. Il n’était vraiment pas content.

« L’important, pour moi, c’était de donner un spectacle, a-t-il affirmé, et c’est moi qui l’ai fait. Pas lui. J’ai frappé le mur à deux reprises en fin de semaine et j’avais la voiture la plus amochée.

« C’est d’autant plus gênant que la dame [Josée Samson] qui a terminé devant moi n’avait aucune égratignure. »

Deux places devant

Finalement, Lévesque s’est classé au 21e rang alors que les quatre autres pilotes derrière lui au tableau n’ont pas terminé l’épreuve.

Barrette a rallié l’arrivée à la 19e place.

Si, après la relance, l’humoriste a su reprendre sa place devant Lévesque, il a reconnu que le maire avait amélioré son comportement en piste.

« Le peu de temps que je l’ai suivi, a-t-il affirmé [rires...], j’ai trouvé qu’il avait de bonnes trajectoires de course, mais il a encore du travail à faire. À la fin, il s’est rapproché un peu de moi, mais j’ai levé le pied. En fait, je suis resté en deuxième vitesse. »

Quand leur horaire respectif le permettra, Lévesque devra donc respecter son pari d’aller couper le gazon du parc Champlain devant l’hôtel de ville de Trois-Rivières.

Des tribunes seront installées pour accueillir les gens, pendant que Barrette, bien assis sur une banquette, comme il l’avait prédit, dégustera un bon verre de limonade.

Bédard complète le doublé

Même s’il a concédé le premier rang en début de course à son grand rival Kevin King, Olivier Bédard a remporté la deuxième épreuve du week-end en Coupe Nissan Micra en devançant Jake Exton et Valérie Limoges.

Jean-Michel Isabelle, Mike Ogren, Marc Héroux, Fadi Mourad, Nicolas Barrette (l’un des fils de Michel), Sylvain Ouellet et Mario Berthiaume ont suivi dans l’ordre.

King, lui, s’est contenté du 14e rang, après avoir été pénalisé (passage obligé au puits de ravitaillement) par les officiels de la série pour comportement antisportif pendant l’épreuve.