/sports/hockey
Navigation

Une classique hivernale pour le 50e des «Cats» et de la LHJMQ

Coup d'oeil sur cet article

Trois ans après la Classique hivernale enchanteresse, une première dans l'histoire de la LHJMQ, les Cataractes de Shawinigan seront de retour dans les Grandes Estrades du Festival Western de Saint-Tite, l’hiver prochain.

Le week-end des 8 et 9 février 2019 sera un événement phare des 50 ans des Cataractes de Shawinigan et de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Les Cataractes deviendront du même coup la première équipe de l'histoire de la Ligue canadienne de hockey à tenir deux matchs extérieurs dans son histoire. Une décision qui plaît au commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau.

«C'est une organisation habituée d'organiser des événements de haut calibre, a indiqué le commissaire. On n'est pas inquiets de les voir dépasser les attentes.»

Les «Cats» et la LHJMQ misent sur des équipes visiteuses susceptibles de mousser la vente de billets : l'Océanic de Rimouski et son joueur vedette, Alexis Lafrenière, seront de passage lors du premier match le 8 février. Le lendemain, ce sera au tour des Remparts de Québec et de leur populaire entraîneur-chef, Patrick Roy, qui est de retour après cinq ans d'absence dans la LHJMQ.

Des équipes de la Ligue Midget AAA s'y affronteront également. Parmi les formations invitées, il y a notamment le Blizzard du Séminaire Saint-François.

Plus de 7000 spectateurs pourront assister à chacun des matchs.

Le moment parfait

Pour le président des Cataractes, Roger Lavergne, une classique hivernale s'imposait en cette saison anniversaire.

«On n'avait pas meilleure occasion de satisfaire nos partisans qui voulaient qu'on revienne avec une expérience d'une classique hivernale. Donc, le 50e, c'était le moment choisi», a-t-il expliqué.

La classique de 2015 avait marqué les esprits. Le site du Festival Western offrira une fois de plus une proximité presque unique entre les joueurs et les partisans.

«Les foules avaient été très bonnes. Les gens avaient énormément de plaisir dans les estrades, le "tailgate" extérieur avait attiré beaucoup de monde. Les gens arrivaient de bonne heure. Pour nous autres, c'est vraiment un site qui est parfait», a dit le directeur général des Cataractes, Martin Mondou.

«Les gens ont l'impression d'être pratiquement sur la glace avec les joueurs, a renchéri M. Lavergne. On a la chance d'avoir ça ici dans notre cour. Les gens du festival nous en font profiter.»

Les billets, qui risquent de partir rapidement, seront mis en vente dès le 15 novembre prochain.