/news/politics
Navigation

Enrico Ciccone hérite des coffres bien remplis de François Ouimet

Enrico Ciccone
Photo Pierre-Paul Poulin Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a confirmé jeudi la candidature du nouvel aspirant-député dans le comté de Marquette, Enrico Ciccone (à droite).

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau candidat libéral dans Marquette, Enrico Ciccone, pourra compter sur le butin de guerre amassé par l’équipe du vétéran largué François Ouimet pour faire campagne.

« Le fonds électoral est comblé, c’est à peu près 18 500 $ », a précisé à notre Bureau parlementaire le président de l’association libérale de Marquette, Patrick Carroll.

Choqués du traitement réservé au député Ouimet, les membres de son organisation prévoient démissionner en bloc au terme de son mandat.

Tous « libéraux dans l’âme », ils en veulent à Philippe Couillard du traitement réservé à leur élu, qui siégeait sans interruption depuis 1994.

Après avoir donné sa parole à M. Ouimet qu’il serait candidat libéral, le premier ministre a changé ses plans et écarté François Ouimet la veille de son investiture.

Contestation judiciaire ?

« Moi, je ne peux pas travailler avec quelqu’un qui n’a pas de parole », insiste M. Carroll.

Pas question toutefois de vider les coffres de l’association avant de claquer la porte.

« L’association libérale a ramassé cet argent pour l’élection, avec des levées de fonds, c’est tout à fait normal que ce soit utilisé pour l’élection », insiste le président.

Mais la frustration est palpable chez les militants libéraux de Marquette. Des membres songent à contester devant les tribunaux la décision du PLQ.

Selon nos informations, des avocats se penchent actuellement sur le cas du député Ouimet.

« Le parti n’a pas respecté sa constitution, estime une source, sous le couvert de l’anonymat. Il y a des gens qui sont en train de regarder la possibilité d’une mise en demeure, d’une injonction. »

Aux côtés de son nouveau candidat Ciccone, Philippe Couillard s’est dit dans son droit de larguer le député de Marquette au nom du renouveau de son parti.

Ciccone sympathise avec Ouimet

« La constitution du parti permet au chef de sélectionner des candidats qui apportent une valeur ajoutée à l’équipe », a expliqué le premier ministre du Québec.

De son côté, M. Ciccone a avoué « sympathiser énormément » avec François Ouimet. « Vous savez, j’ai été changé sept fois d’équipe [au hockey]. »

« Je ne le prends pas personnel », a-t-il dit au sujet des membres de l’association locale qui désapprouvent sa candidature. « Ce sera un défi de plus. »

Avec la collaboration de Dominique Scali