/news/currentevents
Navigation

Le suspect d’un meurtre inapte à subir son procès

Karl-Emmanuel Villeneuve, 20 ans, a été arrêté le 8 août dernier à Saguenay.
Photo Pierre-Alexandre Maltais Karl-Emmanuel Villeneuve, 20 ans, a été arrêté le 8 août dernier à Saguenay.

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Karl-Emmanuel Villeneuve, 20 ans, suspecté d’être l’auteur d’un meurtre commis à Saguenay au début du mois d’août, est inapte à subir un procès, selon un psychiatre qui l’a examiné plus tôt cette semaine.

Le jeune homme a été arrêté le 8 août dernier relativement à la mort d’Alexandre Larouche, 22 ans, assassiné il y a près de trois semaines dans la résidence de ses parents, à Chicoutimi-Nord.

Trois accusations

Bien qu’il ne soit pas accusé de meurtre pour l’instant, Villeneuve fait face à trois accusations relatives à la possession d’armes prohibées et à une accusation de trafic de cocaïne dans cette affaire.

Vendredi, le juge Richard Daoust a pris connaissance d’un rapport psychiatrique démontrant que Villeneuve, qui est de nouveau apparu avec le sourire aux lèvres dans le box des accusés, « ne comprend pas ce qui se passe ».

Villeneuve, qui a des antécédents de maladie mentale dans sa famille, est « incapable » de communiquer avec son avocat et ne comprend pas la nature des accusations portées contre lui, a indiqué le juge.

Karl-Emmanuel Villeneuve sera donc détenu à l’hôpital de Chicoutimi jusqu’à ce que son état s’améliore.

« Le psychiatre a confirmé qu’il pourrait être dans un état de psychose. Une fois médicamenté, j’ai la certitude qu’il sera apte à subir un procès », a déclaré son avocat Jean-Marc Fradette, mentionnant au passage qu’un verdict d’inaptitude était extrêmement rare.

Me Mélanie Paré, procureure de la Couronne, a indiqué que le dossier était « sur pause », mais que d’autres accusations pourraient être déposées contre Villeneuve. Dans le cas où il demeurerait inapte à vie, la Couronne a demandé de revoir le dossier du jeune homme le 17 août 2020 pour déterminer la suite des choses.

Enquête

L’avocat de Villeneuve croit aussi que les enquêteurs ont maintenant du pain sur la planche pour prouver l’implication de son client dans le meurtre d’Alexandre Larouche.

« Les policiers vont devoir retourner au travail pour trouver des éléments d’enquête indépendants de l’interrogatoire. Il est fort possible que la déclaration vidéo [de l’interrogatoire] soit empreinte de choses qui auraient été mentionnées par l’accusé et qui ne sont pas vraies. On ne peut pas accuser quelqu’un de choses qui ne sont peut-être pas vraies. On a déjà vu des accusés s’auto-incriminer alors qu’ils n’étaient pas coupables », a ajouté Me Fradette.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.