/travel/destinations
Navigation

Un week-end 100 % baseball à New York

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK | Les éternels nostalgiques des Expos seront ravis de ranimer leur flamme du baseball le temps d’une fin de semaine thématique en plein cœur de la Grosse Pomme. Voici nos suggestions.

QUOI FAIRE

Une partie au Yankee Stadium

Étant donné l’histoire et l’importance de l’équipe dans la MLB (Ligue majeure de baseball), une partie de baseball des Yankees de New York est de mise pour une fin de semaine réussie. On les décrit même comme la dynastie de toute la Ligue. L’ambiance dans le Yankee Stadium est donc hallucinante. Avec un peu plus de 50 000 adeptes de la même équipe (sauf peut-être deux ou trois adeptes des Expos égarés), cela en fait du monde pour encourager l’équipe mythique !

Un tour guidé du stade

Pour tout savoir à propos des joueurs vedettes des Yankees de New York, il est possible de faire une visite guidée du stade avant la partie. Le plus intéressant, bien que l’espace soit plutôt petit, est le musée, où des artefacts et des statistiques impressionnantes de certains joueurs étoiles rappellent à quel point cette équipe a été marquante dans toute l’histoire du baseball. Par exemple, on apprend (ou on se rappelle) que Babe Ruth a frappé pas moins de 659 coups de circuit pendant ses 14 années au sein des Yankees, de 1920 à 1934.

Une visite au New York Hall of Science

Pour ceux et celles qui aimeraient tester la puissance de leur coup de bâton en comparaison des joueurs vedettes de la MLB, le musée New York Hall of Science est à ne pas manquer. En plus du baseball, il est possible de mettre à l’épreuve vos aptitudes dans d’autres sports, comme le basketball et l’escalade.

PRENDRE UN VERRE

Les comptoirs du stade

Comme dans tous les stades et arénas de ce monde, il ne manque pas de bière pour les sportifs passifs au Yankee Stadium. Outre les géants, comme Budweiser, qui sont omniprésents dans toutes les sections du stade, il y a aussi la Blue Point, une brasserie locale, originaire de Patchogue à Long Island. En 2014, elle s’est jointe à Anheuser-Busch (Budweiser, Stella Artois, Beck’s), le plus important producteur de bière au monde. De là, l’offre de bières plus diversifiée. Il faut toutefois compter 15 $ US [20 $ CA] par pinte de bière en fût, de quoi encourager fortement la modération !

Stan’s Sports Bar

Au-delà du stade, il y a évidemment plusieurs endroits où regarder une partie de baseball. Les fervents des Yankees peuvent encourager leur équipe au Stan’s Sports Bar à un jet de pierre de leur ancien stade dans le Bronx.

Village Pourhouse

Dans le quartier East Village, le Village Pourhouse offre des bières provenant d’un bout à l’autre des États-Unis, en plus de plusieurs bières d’importation.

PRENDRE UNE BOUCHÉE

Les bretzels

Évidemment, qui dit fièvre du baseball dit plat emblématique gargantuesque : les mex taco dogs (hot-dog tortilla) au Marlins Park de Miami, les lobster rolls au Fenway Park de Boston, les sandwichs aux côtelettes de porc Tomahawk au stade SunTrust des Braves d’Atlanta... Au Yankee Stadium, il y a pas moins de 13 comptoirs de restauration rapide. Fait intéressant, plusieurs d’entre eux offrent des options végétariennes, voire véganes.

Parmi les classiques du Yankee Stadium, impossible de passer à côté des bretzels chauds, bien meilleurs que la plupart de ceux servis sur le coin des rues à Manhattan. Moelleux à souhait, on perçoit très bien les notes de levain (sourdough) dans la mie.

Le festival de la bouffe de baseball

L’engouement pour les mets des stades de baseball est tel qu’il y a désormais un festival de bouffe de baseball à New York. La première édition a eu lieu en avril dernier. Pendant deux jours, il est possible de goûter à des plats exclusifs des 30 stades de la MLB, comme le adobo bao (sandwich de poulet effiloché, sauce aïoli et porc croustillant) du Yankee Stadium, les nachos au poulet jerk du Rogers Centre des Blue Jays de Toronto et les sauterelles rôties du Safeco Field des Mariners de Seattle.

OÙ DORMIR

L’hôtel Opera House

Il est possible de demeurer dans le Bronx, plus près du stade. L’hôtel Opera House est un bon exemple, abordable, en plus d’être un monument dans l’histoire de la ville.

Le Plaza

Pour dormir dans le feu de l’action, le sublime hôtel mythique The Plaza est littéralement en face de Central Park. En plus d’avoir été le décor de nombreux films, son jazz-bar, The Rose Club, jadis The Persian Room, a été fréquenté par de nombreuses vedettes du baseball, dont Joe Dimaggio et Marilyn Monroe pendant leur bref mariage de neuf mois.


* Ce voyage a été rendu possible grâce à NYC & Company https://www.nycgo.com/ et Porter Airlines https://www.flyporter.com/.