/news/politics
Navigation

Saguenay : une dernière journée pour signer le registre s'opposant aux bacs bruns

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – Les citoyens de Saguenay avaient jusqu'à 19 h vendredi pour signer le registre qui s'oppose au règlement d'emprunt de la Ville de Saguenay afin d'acheter des bacs bruns à ses citoyens.

À 15 h 30 vendredi, 6424 signatures avaient été recueillies au bureau des permis de l'arrondissement de Chicoutimi. Le nombre de signatures nécessaires pour bloquer le règlement d'emprunt est de 8022.

La Ville de Saguenay veut emprunter 5,5 millions $ pour l’achat de bacs bruns afin de récolter les déchets organiques. Plusieurs personnes pensent toutefois que d'autres alternatives moins coûteuses et plus pratiques existent pour composter.

Si l'objectif de signatures est atteint, le conseil municipal aura trois choix: modifier et présenter à nouveau le projet, l'abandonner ou déclencher un référendum.

Des bacs bruns au Lac-Saint-Jean en 2020

L'arrivée des bacs bruns à Saguenay est un sujet qui soulève énormément de réactions depuis les dernières semaines.

Plusieurs organismes régionaux ont précisé que le bac brun demeure la meilleure solution pour faire du compost. La régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean (RMR) a d'ailleurs opté pour cette solution en 2016. Les citoyens du Lac-Saint-Jean auront donc leurs propres bacs bruns d'ici 2020.

«C'est ce qui reste le plus efficace. On ne peut pas s'en sortir sans l'appui du citoyen (le tri à la source). On va leur donner de l'information pour qu'ils soient bien outillés afin de gérer leur bac brun», a expliqué Stéphanie Fortin, directrice des communications, programmes et services de la RMR.

«Il y a 20 ans, quand le bac bleu a été instauré, il y avait aussi des questionnements. On est convaincu qu'après un ou deux ans, les gens vont se familiariser», a-t-elle conclu.