/elections
Navigation

[VIDÉO] Avec sa BMW, ce candidat conservateur explique comment le prix de l’essence affecte «les plus pauvres», mais pas lui...

Coup d'oeil sur cet article

Dans une vidéo devenue virale, le candidat du Parti conservateur du Québec dans Joliette, Philippe Laplante, explique comment le prix de l’essence affecte «les plus pauvres», mais pas les gens comme lui.

Devant sa BMW, le candidat conservateur défend l’engagement de son parti «d’enlever la taxe carbone», que lui, a les moyens de payer.

«Ça va équivaloir au moins à une réduction de quatre cents le litre, c’est déjà un bon début, comme Doug Ford a fait en Ontario», dit-il d’entrée de jeu.

Mais le clou du spectacle survient lorsqu’il explique pourquoi ces coûts supplémentaires, pour lui, sont négligeables.

«Voyez ça ici c’est mon char, OK. Moi, dans le fond, ce n’est pas si pire, j’ai les moyens de me payer une BMW», plaide-t-il.

«Moi, mettre 10$ de plus de gaz par semaine, ce n’est pas quelque chose qui me dérange vraiment. Je parle, par exemple, à la classe moyenne, quand on vous augmente de 10 cents le litre, ça peut correspondre facilement à cinq, dix dollars, alors vous, par exemple, qui êtes capables de vous permettre un char à peu près normal, vous, ça correspond à une augmentation qui est considérable, donc en gros, l’augmentation du prix de l’essence, l’augmentation des taxes, après ça le prix minimum de la Régie de l’énergie ça n’affecte pas les riches, ça n’affecte pas les gens qui sont capables de se payer un char comme ça... Ça affecte les plus pauvres», dit-il.

Hé bien!