/news/green
Navigation

Les criquets envahissent les champs du Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le temps chaud et sec a engendré cet été la prolifération des criquets dans les champs du Québec. Le Bas-Saint-Laurent n’est pas épargné par le phénomène, qui donne de sérieux maux de tête aux agriculteurs.

«Le principal ennemi des criquets, c’est des champignons qui se développent quand la température est plus humide. Ces champignons attaquent les criquets et réduisent les populations», a expliqué l’agronome Luc Bérubé.

Le temps sec de cette année a provoqué l’augmentation des populations de criquets puisque le champignon n’arrive pas à se développer.

«C’est vraiment pas une année à champignons, c’est une année à insectes», a-t-il lancé.

Dommages

Pour se nourrir, les criquets s’attaquent à différentes cultures. À la fin de l’été, alors qu’ils ont atteint l’âge adulte, ils mangent davantage.

«Les dommages sont localisés. Souvent, les graminées comme les céréales sont plus affectées. On a vu des dommages dans certains champs de canola, des zones défoliées où les graines ont été mangées», a indiqué M. Bérubé.

Les températures plus fraîches que connaît le Bas-Saint-Laurent au mois d’août vont toutefois ralentir le développement de l’insecte.

«Les insecticides que l’on peut utiliser ont un coût, donc c’est rare que l’on se rende jusque-là», a-t-il ajouté.