/news/green
Navigation

Le Québec secoué par les orages

Des vents violents, de la grêle et de fortes pluies ont causé de gros dégâts dans tout le sud-ouest mercredi

Un arbre s’est écroulé rue de la Roche dans Ahuntsic.
Photo courtoisie, Angelo Neri Un arbre s’est écroulé rue de la Roche dans Ahuntsic.

Coup d'oeil sur cet article

Les violents orages accompagnés de grêle et de pluie qui ont traversé mercredi le sud-ouest du Québec ont soulevé sur leur passage des arbres, des toitures et même une maison, causant de sérieux dégâts en plus de priver près de 200 000 personnes d’électricité.

L’amas d’orages venu d’Ontario s’est déchaîné sur le Québec en début d’après-midi, causé par le passage d’un front froid sur la province après un épisode de chaleur.

Les régions les plus gravement touchées ont été la Montérégie, l’Estrie et la Beauce.

À Montréal, les vents atteignant jusqu’à 93 km/h ont fait chuter des arbres sur des voitures et arraché de nombreuses branches. Dans le quartier de Saint-Léonard, le toit d’un immeuble s’est envolé.

Ce toit de la rue Valdombre, dans le quartier Saint-Léonard, a été carrément arraché par la violence du vent et des orages.
Photo Agence QMI, Sylvain Denis
Ce toit de la rue Valdombre, dans le quartier Saint-Léonard, a été carrément arraché par la violence du vent et des orages.

Dans Chaudière-Appalaches, à Saint-Julien, près de Thetford Mines, une maison mobile a été complètement soufflée par ce qui pourrait être une tornade.

La maison qui a été soulevée par de forts vents s’est retrouvée en plein milieu du 3e Rang Ouest.

Heureusement, personne ne se trouvait à l’intérieur.

« Une chance qu’on était à Thetford, sinon on serait mort. On serait en dessous » a déclaré Armand Boissonneault, âgé de 82 ans, qui vivait dans cette maison avec sa femme Pierrette.

Cette maison mobile de Saint-Julien, dans Chaudière-Appalaches, a volé en éclats.
Photo Agence QMI, Yves Charlebois
Cette maison mobile de Saint-Julien, dans Chaudière-Appalaches, a volé en éclats.

Relogés

Le couple a été relogé temporairement par la Croix-Rouge.

« Mais après, je ne peux pas vous le dire. Je ne sais pas ce qu’on va faire », a tristement concédé Armand Boissonneault.

La porte-parole de la Sûreté du Québec Christine Coulombe affirme qu’il n’y a eu aucun autre blessé. Joint par Le Journal, l’inspecteur municipal Éric Faucher avait encore peine à croire ce qui venait de se passer dans sa municipalité.

Du jamais vu

« Je n’ai jamais vu ça ! Il y a des milliers d’arbres arrachés », a-t-il affirmé.

À Saint-Lambert, un homme s’est trouvé piégé par la chute d’un arbre.
Photo courtoisie, Danny Fortin
À Saint-Lambert, un homme s’est trouvé piégé par la chute d’un arbre.

Partout, le passage des orages s’est accompagné de précipitations abondantes et soudaines.

D’énormes grêlons sont tombés sur Thetford Mines.
Photo courtoisie
D’énormes grêlons sont tombés sur Thetford Mines.

« Il y a eu ce qu’on appelle des orages juteux, qui donnent beaucoup de pluie quand ils passent, explique le météorologue Gilles Brien. Dans ces cas-là, il peut tomber entre 30 et 50 mm en moins d’une heure et cela peut entraîner des crues subites. »

En plus d’abîmer de nombreux véhicules, les chutes d’arbres ont causé une panne d’électricité massive.

Environ 173 000 personnes étaient privées de courant en milieu d’après-midi, et 73 000 en fin de soirée.

Environ 48 000 des foyers concernés se trouvaient dans la région de Montréal, et le reste en Montérégie.

Hydro-Québec, qui avait déployé environ 500 agents sur le terrain, ne pouvait déterminer mercredi soir combien de temps prendrait le rétablissement complet du service.

Encore de la chaleur

Ces orages devraient laisser place à une baisse des températures dans les prochains jours.

Cependant, ils ne sonnent pas la fin des chaleurs estivales, pense le météorologue Gilles Brien.

« Il va y avoir en fait une brisure en milieu de semaine prochaine et un retour à des températures de 21, 22 degrés, mais cela va probablement se réchauffer à la fin septembre, affirme-t-il. On se souvient que l’année passée, on a eu une canicule fin septembre, donc on va garder un œil là-dessus. »