/news/consumer
Navigation

Économie d'énergie: plusieurs appels douteux à Matane

Coup d'oeil sur cet article

Au moins une dizaine de citoyens de Matane ont reçu des appels douteux dans les dernières semaines d'une entreprise qui leur promettait de diminuer leur facture d'électricité.

«Ils ont suggéré de venir me rencontrer pour me présenter leurs produits, un système de climatisation entre autres. Elle ne voulait pas trop m'en dire plus. Elle me disait que j'étais admissible parce que ma facture d'électricité était élevée. Elle voulait venir me rencontrer et était très entreprenante. Elle était pressée de me donner un rendez-vous», a raconté l'une des citoyennes contactées.

«Malgré mes refus, ils m'ont contacté trois fois», a raconté un autre citoyen de Matane.

L'entreprise en question est difficilement retraçable. Elle n'est pas enregistrée et ne possède pas de site web officiel.

Nos courriels sont demeurés sans réponse et le seul numéro de téléphone que nous avons trouvé sur leur page Facebook menait à une autre entreprise.

Plaintes

«Dans la dernière année, on compte plusieurs centaines de plaintes reliées à des entreprises qui tentent de vous convaincre, par la fibre écologique ou par les économies d'énergie possibles, soit d'acheter un système solaire, soit de faire ré-isoler votre entretoit ou encore de changer le système de chauffage», a dit Charles Tanguay, porte-parole de l’Office de la protection des consommateurs (OPC).

«En soi, ce n'est pas illégal, mais il y a très souvent des interprétations fausses ou trompeuses. On exagère les rendements, on exagère les économies possibles», a-t-il ajouté.

L'OPC explique que ces entreprises se promènent souvent d'une région à l'autre, et qu'elles sont donc difficiles à attraper.

«Les techniques se sont raffinées. Ils peuvent ratisser une région entière pour solliciter des rendez-vous. On prétend que c'est gratuit, que ça ne coûte rien de les recevoir, mais une fois chez vous, ce sont d'excellents vendeurs. Souvent, ils réussissent à vous convaincre d'acheter un produit qu'en temps normal vous n'auriez pas acheté», a indiqué M. Tanguay.

Au plan pénal, l'Office poursuit certains contrevenants. Mais comme le processus est long, ces entreprises ont le temps de faire des dégâts avant d'être sanctionnées.

L'OPC invite les gens à porter plainte et à en parler afin que le plus de personnes possible soient mises en garde.