/news/society
Navigation

33 M$ à 23 ans

Le jeune homme du Bas-Saint-Laurent veut apprendre l’anglais et voyager

Jérémie Gagnon a remporté 33 M$ mercredi. Il compte laisser retomber la poussière avant de s’engager dans divers projets. Mais déjà, une chose est sûre : il ne retournera pas au travail, a-t-il dit. « Je vais me trouver des activités à faire », a-t-il indiqué, sourire aux lèvres. Il est entouré de Richard Trudel, de Loto-Québec, et de l’animatrice Julie Houle lors de la remise du chèque.
Photo Stevens LeBlanc Jérémie Gagnon a remporté 33 M$ mercredi. Il compte laisser retomber la poussière avant de s’engager dans divers projets. Mais déjà, une chose est sûre : il ne retournera pas au travail, a-t-il dit. « Je vais me trouver des activités à faire », a-t-il indiqué, sourire aux lèvres. Il est entouré de Richard Trudel, de Loto-Québec, et de l’animatrice Julie Houle lors de la remise du chèque.

Coup d'oeil sur cet article

Un jeune homme de 23 ans a dit « bye bye boss » cette semaine, après avoir remporté le gros lot de 33 M$ au Lotto 6/49.

Que feriez-vous avec 33 millions ? C’est la question à laquelle le nouveau multimillionnaire Jérémie Gagnon devra réellement réfléchir au cours des prochains jours.

Originaire du Bas-Saint-Laurent, le jeune homme a touché le gros lot mercredi, après avoir acheté un billet du Lotto 6/49 au dépanneur du Carrefour, à Mont-Joli, comme il avait l’habitude de le faire chaque semaine.

Joint par Le Journal, vendredi, le propriétaire de l’établissement était d’ailleurs très heureux d’avoir empoché 1 % du gain, soit 336 004 $. « Il passe tous les jours au dépanneur avant d’aller travailler de soir, c’est un jeune homme simple et réservé », a indiqué le propriétaire Francis Proulx, qui compte utiliser son lot pour procéder à des travaux de rénovation.

« C’est irréel ! »

C’est en pleine nuit, après son quart de travail en tant que concierge dans une école primaire de Rimouski, que Jérémie Gagnon a appris la nouvelle. « Je jouais aux jeux vidéo et, vers 2 h du matin, j’ai décidé d’aller voir sur internet. Je me rappelais des premiers chiffres, et quand j’ai vu que c’était les mêmes premiers, je me suis dit que ça repayerait au moins le billet ! » lance-t-il.

Mais c’est bien plus que le billet que sa combinaison gagnante lui a rapporté. « C’est quelque chose. C’est irréel ! » s’est exclamé le nouveau multimillionnaire, encore ébranlé par les événements.

« Il m’a appelé dans la nuit, on a attendu jusqu’à 5 h pour pouvoir valider le billet au dépanneur. C’était long, très long », a raconté son père, Robert Michaud, qui l’accompagnait lors de la remise du chèque dans les bureaux de Loto-Québec. « Je suis assez content pour lui. C’est un bon petit gars, il le mérite à 100 % », a ajouté M. Michaud, ému.

Après avoir validé son billet dans deux dépanneurs plutôt qu’un, le nouveau multimillionnaire a lâché un coup de fil à son patron. « Je lui ai dit que je ne rentrais plus », a-t-il affirmé.

Une voiture et des voyages

Sans attendre, Jérémie Gagnon a d’ores et déjà réalisé un de ses rêves, soit celui de conduire une voiture sport de type Nissan GTR. « Je suis allé la magasiner [jeudi] et je vais probablement aller la chercher aujourd’hui », a-t-il mentionné tout sourire.

Au cours des prochains mois, il aimerait voyager en Asie et en Europe. Il compte d’ailleurs commencer son périple à Paris, pour y visiter son meilleur ami. « Je n’ai jamais fait de voyage, je ne suis jamais vraiment sorti de mon petit coin », a-t-il timidement ajouté.

Le jeune homme compte aussi retourner à l’école, notamment pour apprendre l’anglais et troquer la chambre qu’il loue pour une maison.