/news/transports
Navigation

Un appel d’offres pour l’A19 a finalement été lancé

Le projet prévoit l’ajout de voies réservées au transport collectif

L'intersection de l'autoroute 19 et du boulevard Adolphe-Chapleau où sera construit un échangeur afin de rendre la circulation plus fluide.
Photo Agence QMI, Dave Parent, Collaboration Spéciale L'intersection de l'autoroute 19 et du boulevard Adolphe-Chapleau où sera construit un échangeur afin de rendre la circulation plus fluide.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir été annoncé huit fois en 45 ans, le parachèvement de l’autoroute 19 a franchi une étape cruciale alors que le ministère des Transports du Québec a enfin lancé son processus d’appel d’offres.

Dans le document de 90 pages dont Le Journal a obtenu copie, le ministère des Transports du Québec (MTQ) explique que le mandat consiste entre autres à « réaliser les études complémentaires, analyser les scénarios requis afin de produire un avant-projet définitif et réaliser les plans et devis préliminaires et définitifs pour le parachèvement de la 19 ».

Le document précise que les soumissionnaires ont jusqu’au 17 septembre à 15 h pour déposer leur soumission.

Comme le gouvernement libéral l’avait annoncé en avril dernier, le projet prévoit l’ajout d’une voie dans chacune des directions de l’autoroute 440 à Bois-des-Filion en plus de deux autres voies réservées pour le transport collectif, au covoiturage et aux voitures électriques.

« Étape cruciale »

Des échangeurs devront aussi être construits à certaines intersections dont celle du boulevard Adolphe-Chapleau à Bois-des-Filion, un endroit particulièrement problématique au niveau des bouchons de circulation.

Le maire de Bois-des-Filion Gilles Blanchette.
Photo Agence QMI, Dave Parent
Le maire de Bois-des-Filion Gilles Blanchette.

« C’est une excellente nouvelle, car il s’agit d’une étape cruciale dans le déroulement du projet de parachèvement de l’autoroute 19. Nous demandons au prochain gouvernement, quel qu’il soit, de suivre de près ce dossier et de le faire avancer rapidement, compte tenu des graves problèmes de mobilité dans notre région », a lancé le maire de Bois-des-Filion Gilles Blanchette.

Le projet qui coûtera entre 500 et 600 M$ devrait être complété en 2025.

Un timing trop parfait ?

Pour le porte-parole officiel en matière de transport à la CAQ et député sortant de la circonscription de Deux-Montagnes Benoit Charette, cet empressement à lancer l’appel d’offres n’est pas un hasard, mais personne ne va s’en plaindre.

Le député caquiste de la circonscription de Deux-Montagnes et porte-parole officiel en matière de Transport, Benoit Charette.
Photo Agence QMI, Dave Parent
Le député caquiste de la circonscription de Deux-Montagnes et porte-parole officiel en matière de Transport, Benoit Charette.

« Si on regarde la façon dont ils (les libéraux) ont procédé à travers le budget et les annonces faites au cours des dernières semaines, c’est certain que la campagne électorale a quelque chose à voir avec ça », estime Benoit Charette.

La Coalition avenir Québec et le Parti québécois se sont engagés à poursuivre et à terminer le processus de parachèvement de l’autoroute 19 entamé par les libéraux si l’un ou l’autre des partis devaient remporter les élections.

— Avec monjournal.ca

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.